livres. lus. approuvés.
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Le Monde Du Corps : Exposition Anatomique de Corps Humains Véritables
« Catalogue de l'exposition »
Broché / 320 pages / édition de 2007
langue(s) : français
éditeur : Arts & Sciences
ISBN : 3937256067
EAN : 9783937256061
dimensions : 274 (h) x 206 (l) x 18 (ép) mm
poids : 1225 grammes
Cet ouvrage n'est
pas disponible
actuellement sur
Bibliomania
L’exposition LE MONDE DU CORPS, ainsi que le présent catalogue contiennent des œuvres inhabituelles : des pièces^ anatomiques réalisées et conservées d'après un nouveau procédé mis au point par Gunther von Hagens. Ce procédé, qu’on appelle la plastination, permet d’affermir les parties molles du corps (muscles, organes, poumons ou simplement des nerfs). Par conséquent, on peut stabiliser intégralement des corps entier et les modeler de telle sorte qu’ils puissent rester debout, une méthode jadis réservée aux squelettes.

La première collection de plastinats fut exposée en Allemagne pour la première fois à l’hiver 1997-1998 au Musée des techniques et des métiers de Mannheim. Le succès de cette exposition dépassa toute attente.

Le succès de cette exposition tenait d'une part, au nombre de visiteurs. Près de 780 000 y ont été accueillis en à peine quatre mois. Pour que cela soit possible, l’exposition a dû ouvrir ses portes 24 heures par jour vers la fin. D'autre part, son succès reposait sur le degré d’appréciation des visiteurs. Un sondage a indiqué que 95 % d’entre eux jugeaient bonne ou très bonne cette présentation de l’intérieur du corps humain. Bien que rares, les critiques de ceux qui n’avaient même pas vu les anatomies exposées ont tout été les plus acerbes et les plus véhémentes. Ce virage défiant les conventions sociales a reçu à la fois un accueil enthousiaste et un rejet brutal médiatisé à un degré presque inégalé, a donné lieu à un échange public à l’échelle nationale où on a pu observer des émotions très intenses d'une part, et de sérieuses réflexions, d’autre part. En qualité d’anatomiste et à titre de mentor de longue date de Gunther von Hagens, je tiens à exprimer mon point de vue relativement à l’accueil et à la critique.

L’écho généralement positif du public était sans doute dû à de nombreuses raisons. J’aimerais en souligner trois : 1) l’auteur des plastinats est un personnage hors du commun; 2) ses œuvres nous montrent des choses nouvelles jamais vues auparavant et 3) l’exposition permet également à l’observateur sans formation médicale de se libérer d’un tabou.

Le plastinateur

Gunther von Hagens, le maître d’œuvre de l'exposition, assumait en 1978 à l’Institut d’anatomie et de biologie cellulaire de l’Université de Heidelberg un poste d’assistant de recherche. Il tomba par hasard sur un champ de recherche délaissé et inexploré, celui de l’utilisation de matières plastiques pour la conservation de pièces d’anatomie. Les possibilités jusqu'alors Inexploitées l’ont tellement fasciné qu'il est rapidement devenu un véritable mordu de cette thématique, ce qui reflète directement l’essence de sa personnalité.

Il m’a fallu l’accepter, ce qui ne m’a causé aucune difficulté puisque la confection de pièces d’anatomie durables est reconnue comme une tâche essentielle de notre spécialisation. Je me suis bien vite rendu compte que toute tentative d’en détourner von Hagens et de l’intéresser à d’autres projets de recherche aurait été vaine. La consécration absolue à l’accomplissement d’un but, une fois fixé, le caractérise plus que toute autre qualité. Son identification avec la démarche, qu’il avait dès lors faite sienne, a atteint un degré tel au fil des ans qu’il n’est guère plus possible de distinguer entre l’homme et la profession. Gunther von Hagens personnifie son travail.

Pendant plus de vingt ans, je l’ai accompagné dans ses activités à l’Institut. Comme il me communiquait toujours sur-le-champ avec enthousiasme le moindre progrès et s’attendait à ce que nous en parlions longuement, il en a résulté un dialogue permanent entre confrères spécialisés. Je suis donc devenu dans cette relation sans mésentente pendant toute la durée de notre collaboration, son critique, son partenaire et son adversaire. Son engagement et sa passion se sont intensifiés d’année en année; malgré de nombreux revers et en dépit de nombreux échecs, sa nature persévérante et tenace est demeurée inébranlable. C’est ainsi qu’il a sans cesse découvert et Inventé des améliorations originales, de nouvelles modifications aux techniques de préparation et de conservation, lesquelles ont finalement permis la création de plastinats du corps entier aussi spectaculaires que ceux qui ont fait le succès de l’exposition de Mannheim.

La nouveauté

L’origine de l’intérêt du public et des médias pour LE MONDE DU CORPS vient, comme on le mentionnait précédemment, du fait que les anatomies exposées montrent du jamais vu. Une brève digression historique devrait en faciliter la compréhension.

Avant même qu’André Vésale (1514 à 1564) ne publie le premier manuel d’anatomie, Léonard de Vinci (1452 à 1519) disséquait des cadavres pour comprendre le fonctionnement vital du corps humain à partir de sa structure sous-jacente et il dessinait ce qu’il découvrait ainsi. C’était à une époque où l’on ne pouvait rien faire contre la [...]
rechercher des articles similaires par thème: