livres. lus. approuvés.
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Campagnes et paysans des Ardennes 1830 - 1914
Relié / 580 pages / édition de 1988
langue(s) : français
éditeur : Terres Ardennaises
ISBN : 2905339098
EAN : 9782905339096
dimensions : 216 (h) x 180 (l) x 43 (ép) mm
poids : 1370 grammes
DISPONIBLE
très bon état
jaquette légèrement usée
21,95 EUR
référence : 1015568
Tous les prix incluent la TVA
Etre né à Nouzonville supposerait a priori travailler sur l'histoire du fer dans la Vallée de la Meuse. Mais une naissance dans cette ville si industrielle ne.doit pas faire oublier, comme l'a remarqué Michel Pinçon dans Désarrois ouvriers, qu'à Nouzonville «avant 1914 les apports de population sont essentiellement dus à une immigration d'origine rurale, en provenance du sud du département des Ardennes, de la Meuse ou de la Belgique». Une définition qui correspond à peu près parfaitement à la situation de ma famille dont la branche maternelle est issue, pour une part, de Thin-le-Moutier et la branche paternelle des environs de Charleroi. Aussi, essayer de retrouver un passé commun à de très nombreux Arden-nais nécessitait de quitter le bruit obsédant des marteaux-pilons pour retrouver le calme d'une nature que des hommes et des femmes, trop oubliés dans ce département, ont, tant bien que mal, civilisée.

Les postes occupés en campagne par un père directeur d'école m'ont permis, dans les années cinquante, de côtoyer ce qui restait de la civilisation paysanne avant qu'elle ne disparaisse presque complètement, vaincue par le "modernisme".

Une disparition d'ailleurs qui a appelé, quelque vingt ans plus tard ici et là, des résurrections éphémères à travers des fêtes villageoises où, pour une journée, de nombreuses personnes viennent revoir les gestes que faisaient leurs ancêtres, les outils, les matériels et les techniques qu'ils employaient, et admirer encore leurs compagons : les chevaux dont on sent confusément et tristement la mort prochaine. Au-delà de cette évocation d'un labeur qu'ils ont parfois connu enfant ou même exercé, ces personnes recherchent une communauté, une convivialité qu'il ne faut certes pas exagérer mais qui manque souvent cruellement dans notre société. C'est à l'occasion de la préparation des fêtes organisées par l'Association de sauvegarde du patrimoine rural d'Evigny que s'est forgée la volonté de retrouver un passé auquel les liens évoqués ci-dessus me rattachaient.

Ce passé, je l'ai retrouvé à travers les auteurs de monographies de villages, enseignants souvent ou prêtres, attentifs à la vie de leurs communes, à travers de très nombreux articles de revues d'histoire éditées dans les Ardennes, à travers les archives communales. C'est dire que Campagnes et paysans des Ardennes 1830-1914 est un livre de synthèse et qu'il doit tout à ceux qui ont exploré dans ce département l'histoire de la terre et de ceux qui en vivaient.

A la fin de ce livre est publiée la liste des ouvrages qui en constituent le matériau ; dans chaque chapitre, des notes nombreuses renvoient aux sources originales. C'est une manière, la seule honnête possible, de rendre à chacun son dû. Car s'il est triste que l'excellente monographie de Paulin Lebas sur Sévigny-la-Forêt n'ait jamais été publiée, il est rageant de lire sous la plume de F. Brichot «que le manuscrit de Paulin Lebas demeura assez longtemps chez Jolly, libraire-éditeur de Charleville, pour que ce grand compilateur que fut Meyrac en "empruntât" sans vergogne plusieurs chapitres pour sa Géographie des Ardennes . Les travaux de ces auteurs ont quelquefois été publiés, mais parfois leurs manuscrits sont restés inédits et dorment aux Archives départementales. Dans une certaine mesure cet ouvrage est un hommage à ceux que l'indifférence a condamnés au silence.
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: