livres. lus. approuvés.
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Autour de Villers-la-Ville
par Collectif
Broché / 46 pages / édition de 1988
langue(s) : français
ISBN : 2872120122
EAN : 9782872120123
dimensions : 280 (h) x 210 (l) x 5 (ép) mm
poids : 259 grammes
DISPONIBLE
très bon état
8,95 EUR
référence : 1014099
Tous les prix incluent la TVA
La région où s'inscrit Villers appartient aux confins du plateau sablo-limoneux du Brabant, là où s'amorce la transition avec la Hesbaye. Le paysage est ici particulièrement contrasté. Une série de ruisseaux parallèles du système de la Dyle interrompent le relief doucement ondulé du plateau et y creusent des couloirs sinueux, souvent boisés dont le plus spectaculaire est sans doute celui de la Thyle choisi par l'abbaye. A hauteur du monastère, la rivière a atteint le socle rocheux qui affleure tout près de l'édifice auquel il a fourni sa pierre dure et ingrate. Plus en amont, l'éperon découpé par le cours d'eau dans un banc de schiste offre un site propice au donjon de Marbais. De multiples chemins creux, souvent fort anciens, invitent à franchir le flanc des vallées pour déboucher sur le plateau, où la vue s'ouvre devant de vastes étendues cultivées. Champs et prairies s'y imbriquent offrant une grande diversité de couleurs.

Quelques drèves arborées ou des bouquets de chênes signalant les croisements de chemins orientent le voyageur perdu dans cet immense paysage ouvert.

Les qualités visuelles de ce territoire s'allient à l'abondance des traces d'une très longue histoire.

L'époque romaine n'est pas ici totalement ensevelie. Le bel itinéraire de sommet tracé par la route Bavai-Tongres-Cologne, dite chaussée Brunehaut, encore en usage sur certains tronçons, parcourt résolument les vastes étendues cultivées dont la richesse était reconnue et exploitée depuis longtemps. Les tumuli de Cortil-Noirmont indiquent que les dignitaires gallo-romains ne répugnaient pas à s'y établir.

Les moissons opulentes qu'ils pouvaient espérer sur leur domaine ralliaient facilement, grâce à la route, les grands consommateurs de blé qu'étaient les contingents armés des frontières. Dans les périodes plus troublées, la route servit d'ailleurs au déplacement des troupes et la région garde les traces de quelques points stratégiques.

L'importance du patrimoine antique ne peut pas masquer ce que ce territoire dans sa totalité doit à son aménagement médiéval.

L'essentiel de sa structure agraire, et partant de sa structure sociale, a été modelé, il y a sept ou huit siècles.

Au milieu du XIIe siècle, époque à laquelle une communauté cistercienne s'installe dans l'écart de Villers, récemment défriché pour le compte du seigneur de Marbais, la région tout entière est animée par un grand mouvement de mise en valeur. Princes, seigneurs, abbayes anciennes et nouvelles taillent des essarts, aménagent les champs, bâtissent des exploitations, lotissent des hameaux. Ainsi, le territoire de Baisy, voisin de Villers, encore boisé ou vague pour l'essentiel au XIe siècle, est troué de tous côtés. L'abbaye de Nivelles, vieille [...]
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: