livres. lus. approuvés.
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Hara Kiri (1960-1985) : La pub nous prend pour des cons, la pub nous rend cons
Broché / 194 pages / édition de 2009
langue(s) : français
éditeur : Hoëbeke
ISBN : 284230361X
EAN : 9782842303617
dimensions : 310 (h) x 240 (l) x 19 (ép) mm
poids : 1135 grammes
DISPONIBLE
très bon état
8,95 EUR
référence : 1012741
Tous les prix incluent la TVA
On me demande souvent :

«Pourquoi Hara-Kiri s’est-il, tout au long de son histoire, acharné avec tant de hargne et de constance sur la publicité? » Excellente question. À laquelle il y a plusieurs réponses. Cependant il en est une qui domine de loin toutes les autres, et je vais vous la dire.

Ça nous faisait rire. Et, quand nous riions, nous voulions faire rire les autres. Nous étions comme ça. Ça tombait bien parce que, justement, nous nous étions donné pour mission sacrée de faire rire nos contemporains. Or, on ne peut espérer faire rire autrui que de choses qui nous ont d’abord fait rire nous-mêmes, non ? Autrement, c’est de la présomption doublée de malhonnêteté. Ce serait dire: «Ça ne me fait pas rire, c’est trop con, mais le lecteur, du moment qu’on lui dit de rire et qu’il a payé pour ça, rira. » Nous avions une très haute idée du niveau mental de nos lecteurs et beaucoup de modestie sous notre affichée arrogance.

La publicité prête à rire. Nous riions. D’une joie mauvaise, je précise. C’est la meilleure façon de rire. Qui n’a jamais ri d’une joie mauvaise ne sait pas ce qu’est vraiment rire. Cela demande un développement, tout au moins un exemple. Voici.

Quand fait son entrée le gâteau d’anniversaire, l’assemblée rit, d’un rire modéré, je dirai même assez conventionnel. Mais quand ledit gâteau s’écrase en un jaillissement splendide sur la gueule du héros du jour, là, oui, le rire explose dans toute son irrépressible sauvagerie. La joie est devenue joie mauvaise. Je vous ferai remarquer en passant que le rire de la joie mauvaise est franc, spontané et dénué de tout calcul. Il me semble qu’il y a là une leçon à tirer pour les tireurs de leçons.

Le rire que suscite la publicité procède de la nature même de la chose. Qu’est la publicité? Quelles sont sa vocation, sa raison d’exister?

La publicité est l’organe de la renommée. Elle a pour mission la proclamation à la face du monde des vertus et avantages de certains produits de l’industrie humaine, du sérieux des maisons productrices, de l’intelligence du client qui se rendra possesseur d’un de ces merveilleux objets. La publicité s’impose comme l’image idéale de la perfection, du sérieux, du respectable, de l’altruisme. Elle est la vertu même. Elle ne prend la parole que pour dire du bien des choses et des gens, jamais pour en dire du mal. Pour proclamer les mérites, jamais pour dénigrer.

La publicité est bonne fille, je veux dire quelle a un cœur gros comme ça. Cet objet quelle souhaite tant nous voir acheter, ce produit, ce quidam, si elle s’intéresse à lui - et à vous ! -, c’est parce qu’il est le meilleur du monde dans sa catégorie, qu’il changera votre vie, la transformera en paradis terrestre. Voyez le sourire extatique de toute la famille depuis que la ménagère s’est procuré le nouveau tampon à récurer les casseroles !

La publicité agit pour notre bien. Jamais elle ne dit : « Achetez telle voiture, ça donnera du travail à quelques centaines [...]
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: