livres. lus. approuvés.
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Anderlecht en cartes postales anciennes / Anderlecht in oude prentkaarten
par G. Abeels
Cartonné / 114 pages / édition de 1972
langue(s) : français, néerlandais
dimensions : 208 (h) x 150 (l) x 11 (ép) mm
poids : 316 grammes
DISPONIBLE
très bon état
23,95 EUR
référence : 1017149
Tous les prix incluent la TVA
"Anderlecht en cartes postales anciennes" n'est pas un livre d'histoire: le passé glorieux de notre commune ne tient pas en quelques pages et mérite certes plus qu'un petit album. Des plumes plus qualifiées que la nôtre en ont retracé tour à tour les péripéties et les événements saillants: rendons hommage ici à G. Van den Berghe, A. Hubert, D. Van Damme et J. P. Vanden Branden, dont les remarquables ouvrages historiques nous ont été d'un si grand secours.

Il reste cependant un aspect de cette histoire qui n'a guère été traité jusqu'à présent: l'iconographie de la vie quotidienne au début du siècle, un domaine dans lequel la première place revient, croyons-nous, à la carte postale illustrée, en raison de l'extraordinaire vogue qu'elle connut entre 1890 et 1920. Depuis cette époque, victimes d'une incompréhensible indifférence, voire même du mépris du grand public, les cartes postales anciennes auraient peut-être fini par disparaître complètement s'il ne s'était trouvé quelques amoureux du passé pour les recueillir, et même pour les rechercher avec persévérance, passionnément, au Vieux Marché, chez les bouquinistes, dans les greniers et dans les caves où elles avaient échoué. Aujourd'hui — juste retour des choses — les voici à l'honneur: c'est d'elles, exclusivement, que nous nous sommes servi pour faire revivre l'Anderlecht d'autrefois, dont les vestiges se font chaque jour plus rares.

Ces 114 cartes, nous les avons choisies non seulement parce qu'elles nous semblent les plus belles et les plus typiques que nous ayons rencontrées, mais aussi parce qu'elles nous paraissent posséder un pouvoir évocateur auquel jeunes et vieux seront sans doute sensibles. Nous aurions aussi voulu mettre en lumière un aspect d'Anderlecht qui nous tient à coeur: celui d'une commune industrielle en plein développement. En 1900, il y avait à Anderlecht des milliers d'ouvriers et, hélas, des centaines de taudis et des tonnes de misère ... mais les éditeurs de cartes n'ont pas jugé utile d'en conserver l'image. Et tout cela a bien changé, heureusement. Quant aux commentaires qui accompagnent les vues, ils ne sont là que pour nous aider à mesurer les transformations des sites et du mode de vie. Et si, en confrontant ces notes avec ses souvenirs personnels, l'un ou l'autre "vieil habitant" d'Anderlecht découvre une erreur nous lui serons très reconnaissant de nous en faire part.

Notre visite dans l'Anderlecht d'hier nous conduira au long de sept itinéraires ayant leur point de départ au pont du Canal: le premier par la chaussée de Mons vers la porte d'Anderlecht, le second par le parc Crickx vers la place Bara, le troisième par la rue Wayez vers la place de la Vaillance et Neerpede, le quatrième par la maison Sébastopol vers le cimetière et la chaussée de Ninove, le suivant par la chaussée de Mons vers la Roue, ensuite par le canal vers l'abattoir et enfin par le canal vers la Petite-Ile. Il nous reste à remercier ici tous ceux nous ont aidé dans notre travail et tout particulièrement les autorités communales d'Anderlecht. Nous osons espérer que ce petit album et ses cartes anciennes feront mieux connaître et aimer davantage une des plus sympathiques communes de la "couronne bruxelloise".
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: