livres. lus. approuvés.
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Aux Origines de l'Armée Secrète : La Légion Belge
Broché / 424 pages / édition de 1991
langue(s) : français
ISBN : 287051011X
EAN : 9782870510117
dimensions : 240 (h) x 160 (l) x 22 (ép) mm
poids : 760 grammes
Cet ouvrage n'est
pas disponible
actuellement sur
Bibliomania
Il a fallu attendre cette fin de 1991 pour lire une bonne monographie sur les origines d’un mouvement de Résistance créé en milieu militaire belge. Le Centre d’Histoire militaire comble ainsi une lacune dans sa remarquable série de Travaux, édités par le Musée Royal de l’Armée et d’Histoire Militaire depuis 1966.

En effet, plus de quarante-cinq ans nous séparent de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les plus jeunes acteurs du drame de 1940 approchent les septante ans. Les hommes mûrs de l’époque et beaucoup de femmes aussi, les plus directement impliqués, ont depuis longtemps achevé leur vie active. Beaucoup ont disparu tragiquement.

Le retard dans la recherche historique aura empêché ces témoins de connaître les sources «officielles» et les publications érudites en cours. Irrévocablement, l’historien est privé de leurs avis critiques. Il faudra se hâter pour réaliser une synthèse sur la Résistance en Belgique avant la fin du millénaire.

Les lacunes documentaires ne proviennent pas seulement des circonstances dues au hasard. Il reste des silences délibérés et soigneusement entretenus par les détenteurs d’archives capitales : Sûreté de l’Etat belge, Secret Intelligence Service, Special Operations Executive britanniques. Ce dernier service céda néanmoins, par correspondance, quelques notes sur ses contacts «privilégiés» avec la Légion Belge. Très peu de documents allemands (Abwehr, Sichereitspolizei-Sicherheitsdienst) concernant la Belgique ont été retrouvés jusqu’à présent. De même est-on toujours dans l’attente d’un problématique accès aux Procès-verbaux du Conseil des Ministres à Londres. Plus symptomatique encore fut, jusque loin dans les années soixante, l’isolement rigoureux des archives de I’Armée Secrète, fermement tenues par l’Union des Fraternelles de ce mouvement.

Tous ceux qui pratiquent ainsi l’adage de Jacques Coeur : «En bouche close n’entre mouche», le font sûrement en raison de l’équivoque politique qui a toujours isolé la Légion Belge et ses successeurs. C’est sans doute l’essentiel mérite du présent ouvrage d’avoir en grande partie dévoilé ces «secrets». Qu’ils aient été préservés par les uns ou par les autres. L’auteur fait ainsi preuve d’une grande détermination scientifique.

L’entreprise n’était pas facile. Le colonel MARQUET n’a pas été impressionné par les dérobades ni les rebuffades. On ne pouvait plus attendre la fin de cet incompréhensible barrage à l’investigation historique.

Entre-temps les archives de l’Armée Secrète avaient été déposées à la Chaire d’Histoire de l’Ecole Royale Militaire. Sans l’énorme et laborieux travail de recherche et de classement effectué pendant des années par Madame Marcelle [...]
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: