livres. lus. approuvés.
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Petite histoire du chemin de fer de montagne de St-Georges-de-Commiers à La Mure
« Premier train électrifié de France - Merveille du Dauphiné »
Relié / 158 pages / édition de 1978
langue(s) : français
éditeur : A compte d'auteur
dimensions : 250 (h) x 310 (l) x 22 (ép) mm
poids : 1305 grammes
DISPONIBLE
très bon état
jaquette légèrement abîmée
55,95 EUR
référence : 1018478
Tous les prix incluent la TVA
Grâce à un texte agréable et précis, grâce aussi à une illustration aussi abondante qu’exceptionnelle, un vide a été comblé.

A la riche bibliographie consacrée à La Matheysine et à son pays environnant, il manquait une «petite histoire» de la plus remarquable de ses voies d’accès. Il est notoire que, d’où que l’on vienne pour atteindre le bastion matheysin, il faut vaincre une dénivellation importante à travers des sites aux caractéristiques géologiques et morphologiques telles, qu’elles ont toujours posé des problèmes ardus aux ingénieurs chargés de les résoudre.

Si les réalisations routières se sont avérées difficiles, combien plus se compliqua la tâche quand il fut question d’un accès au plateau par chemin de fer; ce sont les péripéties de cette épopée, et croyez-moi le mot n’est pas trop fort, qui nous sont contées avec esprit et enthousiasme par René REYMOND.

Il faut, bien sûr, pour savourer pleinement l’aventure que nous fait revivre avec maîtrise René REYMOND, se replacer dans le contexte de l’époque. Il y a maintenant un siècle que le Conseil général de l’Isère décida le principe de cette réalisation, décision qui permit, en particulier, la mise en valeur des riches gisements d’anthracite du bassin de La Mure.

Laissez-vous emporter par René REYMOND. Vivez dans le temps un voyage de choix qu ’aux beaux jours vous pourrez revivre dans l’espace. Vous devrez au travail d’un Matheysin d’apprécier les véritables dimensions d’un ouvrage exceptionnel qui nous fut légué par de courageux pionniers. Mais revenons aux chapitres qui vont tenir votre attention en éveil. Que vous soyez Matheysin d’origine, ou que seul un hasard heureux vous ait mis cet album entre les mains, vous apprendrez avec intérêt ce que l’on sait de l’origine de l’exploitation de l’anthracite de La Mure, et de la « Laborieuse naissance » d’un projet ambitieux.
Des vues étonnantes de la réalisation de la ligne et de ses ouvrages d’art, évoqueront pour vous ces chantiers de la conquête d’une nature hostile, accumulant les difficultés comme pour mesurer la capacité créative des maîtres d’œuvre.

Enfin on inaugure. L’évocation de ce 24 juillet 1888, tant par le texte que par l’illustration, a fait nos délices, je ne pense pas que l’on puisse rester insensible à cette fête qui traduit si aimablement la fierté et la joie de toute une population.

Suit le chapitre qui étudie l’évolution du matériel roulant ; il sera apprécié par tous ceux, et il sont nombreux, qui sont attachés à ces machines qui firent l’admiration de nos pères et, il faut bien dire, la nôtre.

Le prolongement de la ligne de La Mure à Corps: une réalisation plus récente qui commence de façon tout à fait originale. Ne voyons-nous pas notre train qui sort de la gare et traverse l’agglomération de La Mure par ses rues les plus commerçantes et les plus animées ? Les patientes recherches de notre ami René REYMOND nous permettent d’admirer d’excellentes vues de ce tronçon, vous goûterez, j’en suis convaincu, les très précieux clichés de la réalisation du Pont de Roizon. Evidemment comme tous ses frères, le petit chemin de fer apporta sa contribution durant les années noires de l’occupation, et nous en connaissons plus d’un qui emprunta les wagons brinquebalants pour aller vers l’espoir et la liberté. Mais je vous laisse le plaisir de découvrir le contenu des autres chapitres. Une préface n’est-elle pas une forme d’entrée en matière ? Mais qu ’elle me soit aussi l’occasion de dire à René REYMOND, combien c’est œuvre méritoire de recueillir les événements de notre histoire locale, et combien dans ce domaine il a déjà beaucoup travaillé. Qu’il en soit par mon entremise, cher lecteur, chaleureusement remercié.
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: