livres. lus. approuvés.
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
La Lesse Ardennaise : Histoire et folklore des paysages
Broché / 228 pages / édition de 1985
langue(s) : français
éditeur : A compte d'auteur
dimensions : 244 (h) x 168 (l) x 15 (ép) mm
poids : 580 grammes
DISPONIBLE
très bon état
dédicacé par l'auteur
39,95 EUR
référence : 1017918
Tous les prix incluent la TVA
Je connais Jean-Luc Duvivier de Fortemps depuis 1974.

Au fil des ans, notre amitié s’est étoffée à telle enseigne qu’il ne se passe plus une semaine sans que nous échangions mutuellement nos idées, qui sont communes en bien des points et en nombre de sujets. Celui qu’il a choisi dans La Lesse arden-naise, présenté avec les admirables documents photographiques de Stéphane Herman, rejoint une passion que je cultive depuis trois décennies : la recherche des temps oubliés...

Mais nul mieux que Jean-Luc Duvivier. qui a planté sa tente au bord de l’Our avec sa compagne et collaboratrice Marie-Rose Lucy, nul mieux que lui n’était désigné pour traduire en une langue claire et vivante son amour de l’Ardenne, cette terre qu’il explore méthodiquement et dont il extrait tous les sucs.

Mon étonnement va grandissant en dépouillant ses publications qui se succèdent à un rythme accéléré.

Or, Jean-Luc Duvivier est jeune mais l’écrivain — car c’est sous ce titre mérité qu’il se fait apprécier — est nanti d’un grand pouvoir romanesque et romantique, termes aujourd’hui décriés qui traduisent bien l’imagination fascinante qu’il dépense à reconstituer miette par miette le passé de son immense champ d’action.

C’est un homme qui emploie le mot juste, la phrase poétique, la précision dans toute construction qu’il bâtit avec des matériaux de choix.

Sa quête est la démarche d’un moderne chasseur de souvenirs et, s’il m’a fait l’honneur de me demander de préfacer ce travail, c’est parce qu’il connaît bien la rigueur de mes propres recherches et que nous cultivons ensemble le même jardin fleuri, au sein d’une amitié sans failles.

Je rappelle ici à ceux qui ne jurent que par des études scientifiques — enrichissantes, certes, mais parfois proprement ennuyeuses — qu’il fut longtemps rivé au gouvernail de La Scaille, cette revue d’histoire et de folklore échouée depuis peu comme tant d’autres sur la grève des escarcelles vides...
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: