livres. lus. approuvés.
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
KDL - BCK : Le cordon ombilical d'un Congo en gestation
par Collectif
« KDL BCK - Kinshasa-Dilolo-Lubumbashi - Nouvelle compagnie de chemin de fer du Bas-Congo au Katanga »
Broché / 38 pages / non daté ou dépôt légal à parution
langue(s) : français
dimensions : 210 (h) x 265 (l) x 4 (ép) mm
poids : 215 grammes
Cet ouvrage n'est
pas disponible
actuellement sur
Bibliomania
Il nous est particulièrement agréable de présenter ce fascicule qui retrace, dans ses grandes lignes, l’historique du chemin de fer K.D.L./B.C.K. de 1906 à nos jours.

L’œuvre accomplie pendant plus de 60 ans — nul ne saurait le contester — est grandiose et force l’admiration de tous. Les progrès réalisés ont de quoi laisser rêveur...

La tentation est certes grande, lorsqu’on jette un coup d’œil rétrospectif sur un passé aussi glorieux que le nôtre, de s’accorder un brevet d’auto-satisfaction et de dormir sur ses lauriers. Nous n’allons pas nous livrer ici à un plaidoyer pro domo. Nous éviterons cet écueil.

Notre propos est de rendre d’abord un hommage particulier aux pionniers de notre chemin de fer, en montrant ce qu’il leur a fallu de courage, nous allions dire de témérité, d’abnégation et de foi dans l’avenir pour construire et exploiter dans des conditions extrêmement difficiles le chemin de fer K.D.L.
Il s’agit ensuite de souligner l’impact, le rôle éminemment prépondérant qu’a joué et que continuera à jouer le chemin de fer K.D.L./B.C.K. dans le développement économique et social du pays. Seconde entreprise du pays en importance après le géant minier qu’est la GECOMIN, le K.D.L./B.C.K. apporte à l’essor économique du Congo une contribution appréciable.

Grâce à l’impulsion vigoureuse que le Gouvernement de la llème République, sous la clairvoyante direction de S.E. le Lieutenant-Général J.D. Mobutu, père du renouveau congolais, a donné à tous les secteurs de la vie économique nationale, le chemin de fer K.D.L./B.C.K. a accompli des progrès immenses dans les domaines de la modernisation du réseau et de son équipement : nouvelles locomotives diesel électriques, nouvelles voitures de voyageurs, électrification d’une section importante du réseau comprise entre Lue-na-Kamina, agrandissement du quai du port fluvial de Port-Francqui.

Sur le plan social, un programme dynamique, s’étendant sur une première période de cinq ans permet déjà des réalisations spectaculaires. Des cités modernes pour travailleurs surgissent de terre. Le réseau scolaire pour enfants des travailleurs s’amplifie et se complète par un enseignement technique destiné à former les cadres de demain.

Le réseau K.D.L./B.C.K. n’attendait que cette impulsion pour donner la pleine mesure de sa capacité et de son dynamisme propre. Et depuis, on ne parle que de records de trafic jamais atteints avant l’indépendance du Congo. Les chiffres des unités de trafic réalisées en 1968 et en 1969 témoignent de la vitalité du K.D.L./B.C.K. et bien sûr, à travers elle, de celle de la llème République.

L’importance du rôle que joue le K.D.L./B.C.K. dans l’économie du pays donne une nouvelle dimension aux responsabilités énormes de ceux qui ont en charge l’exploitation de ce réseau. Ils se préoccupent au plus haut point de renforcer la capacité d’évacuation de la Voie Nationale pour faire face à un accroissement rapide du trafic.

C’est ici qu’apparaît l’urgence de la réalisation de la jonction ferrée Kasai - Kinshasa à laquelle le K.D.L./B.C.K. a consacré de nombreuses études. Des projets ont été soumis aux instances gouvernementales à qui appartient la responsabilité du choix du tracé.
D’ores et déjà, le K.D.L./B.C.K., concessionnaire du réseau et à ce titre conseiller naturel du Gouvernement de la République Démocratique du Congo en cette matière, a constitué, grâce à son Ingénieur-Conseil, l’Ancienne Compagnie du B.C.K., un dossier d’étude destiné à éclairer le Gouvernement sur les aspects techniques et financiers de ce problème de choix du tracé.

Il est superflu d’insister sur la nécessité de réaliser le plus rapidement possible cette jonction. Le Gouvernement de la llème République ne manquera pas de traduire cette nécessité dans les faits et de hâter la réalisation de ce projet. Il ajoutera ainsi, à tant d’autres, un nouveau titre de gloire.

Cette jonction ferrée Kasaî-Kinshasa prendra alors valeur de symbole car le chemin de fer K.D.L./B.C.K. sera un trait d’union entre l’Est et l’Ouest du continent africain.
rechercher des articles similaires par thème: