livres. lus. approuvés.
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Beaumont en cartes postales anciennes
Cartonné / 76 pages / édition de 1974
langue(s) : français
dimensions : 152 (h) x 208 (l) x 11 (ép) mm
poids : 255 grammes
DISPONIBLE
très bon état
coins légèrement usés
24,95 EUR
référence : 1016623
Tous les prix incluent la TVA
Ville de Beaumont, Ville de malheur;
Arrivés à midi, pendus à une heure.

Cette légende, c’est celle qui nous vient en droite ligne de Charles-Quint, au temps où trois chaudronniers auvergnats voyageaient dans la région, en qucte de travail. Fatigués, ils firent faire halte à l’empereur se promenant à cheval sur la route de Philippeville et chargèrent leurs sacs sur la monture de l’illustre cavalier. Mal leur en prit car, dès leur entrée dans la ville, ils furent arrêtés. Il était midi. A une heure, le jugement était rendu et la sentence exécutée: ils étaient pendus sur la Grand’place.

Beaumont, porte des Ardennes, est véritablement une plaque tournante sur les routes de Charleroi, Philippe-ville, Chimay, Mons, Maubeuge et Avesnes. Sa longue histoire est maintenant inscrite en lettres dorées dans sa tour Salamandre, un des derniers vestiges du château de Beaumont, habité longtemps par les comtes de Croy. Cette même tour, propriété des soeurs de Paridaens, a été, il y a plusieurs années, classée par la Commission des Monuments et Sites et, grâce au dévouement de leurs guides, M. et Mme Sellière, aménagée en un riche musée. De marche en marche, de salle en salle, d’étage en étage, on part à la découverte du Beaumont de jadis, du passage de Napoléon, de l’artisanat local disparu, du souvenir des Caraman, des vestiges de l’époque gallo-romaine, de l’histoire des seigneurs, etcetera.

Mais la ville en elle-même recèle aussi de nombreuses curiosités: sa poterne, que l’on murait en temps de guerre, ses remparts escarpés, sa chapelle Saint-Julien accrochée à la falaise, sa Hantes poissonneuse et ses berges verdoyantes, son moulin banal veillant comme un éternel gardien sur la cité, sa grand’place avec son château (propriété des Filles de Marie) où Napoléon, en route pour Waterloo, vint passer la nuit du 14 au 15 juin 1815, ses ruelles ombragées et ses sentiers vagabondant dans cette belle nature toute proche de la France.

Porte du Saulchoit, porte du Ploich, porte de Bins, tour à l’Amour, Wagram, Tivoli, Saragos, ruelle des Quatre Bonnets, ruelle de la Prison, chemin des Baudets, sentier de Verte-Feuille, Capitaine et autre allée des Soupirs restent également tous noms évocateurs que le touriste voudra découvrir grâce au guide édité par le syndicat d’initiative local.

I1 faut flâner dans la ville, il faut laisser aller son imagination dans la griserie de tous ces noms énumérés et, au retour, vous pourrez déguster le véritable macaron de Beaumont, spécialité typiquement locale provenant, paraît-il, d’un aimable cuisinier de l’armée impériale.

Et peut-être — et c’est d’ailleurs ce que nous vous souhaitons — quelque beau soir, en parcourant certaines de ses rues étroites et pittoresques, croirez-vous rencontrer la fluide silhouette d’un ces personnages célèbres qui s’arrêtèrent dans la ville au cours des siècles et en réalisèrent ainsi toute son histoire.
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: