livres. lus. approuvés.
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Anderlues au fil des temps, 2 tomes
Broché / 560 pages / édition de 1986
langue(s) : français
dimensions : 240 (h) x 170 (l) x 32 (ép) mm
poids : 1095 grammes
DISPONIBLE
très bon état
26,95 EUR
référence : 1016369
Tous les prix incluent la TVA
Tome 1 : 244 pages
Tome 2 : 316 pages

« Tous les pays qui n’ont plus de légendes seront condamnés à mourir de froid». C’est le poète Patrice de la Tour du Pin qui l’affirme. Comme l’Histoire est un peu de légende vraie, une collectivité qui a la chance de posséder une trace écrite de son passé est dotée à jamais du feu de la vie.

Tel est le cas d’Anderlues qui, jusqu’à la fusion des communes, fut «la plus populeuse du canton de Binche et de l’arrondissement de Thuin dont elle dépend administrativement. »

Ce feu de la vie, Anderlues le doit à Willy Guerlement, passionné par ¡’Histoire et les histoires de son village natal, où il réside. Bon chien chasse de race, dit un proverbe. Notre auteur a de qui tenir. Son père, qui fut bourgmestre d’Anderlues, ne consacra-t-il pas une grande partie de son temps à l’administration de sa commune ?

Willy Guerlement est un autodidacte de bon aloi qui aime l’Histoire depuis toujours. Cette passion le brûla dès l’adolescence quand il eut rencontré, durant ses études secondaires, Gabriel Michel, un professeur sachant conférer une âme aux choses et aux événements anciens. Devenu député permanent de la province de Hainaut, puis commissaire d’arrondissement, à Thuin, Willy Guerlement n’a cessé, depuis lors, de s’intéresser au passé de sa commune et de sa région. Il a beaucoup lu. Il a compulsé les archives. Il a fouillé avec patience des documents heureusement conservés. Avec beaucoup de méthode, il a classé ces trésors accumulés et en a extrait la « substantifique mœlle». Cette synthèse, savamment élaborée, tient maintenant en trois forts volumes rassemblés sous le titre commun ¿/’Anderlues au fil des temps. Voici le premier qui va des origines à la fin de l’ancien régime. Le deuxième couvrira une période plus actuelle s’étalant de la Révolution française à nos jours. Le troisième se penchera plus spécialement sur la toponymie anderlusienne. Une véritable somme qui raconte donc la vie d’Anderlues à travers les siècles.

Parfois, les tentatives de ce genre rebutent par leur pédantisme ou leur spécialisation outrancière. Willy Guerlement a échappé à ces pièges. Il présente les choses et les faits simplement. Il use d’une langue claire et élégante qui rend son discours très agréable. Il procède aussi avec un souci didactique évident. Il ne se refuse donc jamais le plaisir de conter une anecdote et s’attarde volontiers à un petit fait ou à un personnage, ce qui confère à ses assertions un climat de grande vérité et d’authenticité. Ainsi, dans ses «pages de folklore», situées in fine de ce tome, évoque-t-il avec à-propos la vie de saint Médard, patron d’Anderlues et le temps des «spots», c’est-à-dire l’époque où les sobriquets affublaient les individus. Il en a même dressé le florilège, donnant, pour beaucoup, leur origine.
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: