livres. lus. approuvés.
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
L'église Notre-Dame du Sablon
par Collectif
Cartonné / 248 pages / édition de 2004
langue(s) : français
dimensions : 320 (h) x 245 (l) x 25 (ép) mm
poids : 1625 grammes
DISPONIBLE
très bon état
26,95 EUR
référence : 1015970
Tous les prix incluent la TVA
Dans la littérature, le lecteur s’est sans doute vu confronté à d’autres appellations du bâtiment : Notre-Dame au Sablon, Notre-Dame des Victoires, Notre-Dame du Cimetière, ou encore Notre-Dame au nouveau Cimetière.

Le présent ouvrage ne fait référence qu’au seul toponyme de « Notre-Dame du Sablon» en rappel au titre de la statuette qui présida à l’érection du bâtiment, au XVe siècle, par le Serment des Arbalétriers (cf. les contributions de André Vanrie et de Jean-Albert Glatigny). L’appellation « Sablon» trouve sa justification dans le fait que l’actuel quartier dans lequel s’élève l’église correspondait à une très ancienne carrière de sable qui fut mise en évidence par les cartes géotechniques. Elle disparut progressivement au cours de l’urbanisation de cette zone de la ville.

Le patronyme « au Sablon » la distingue d’un autre sanctuaire, également dédié à la Vierge, qui existait déjà dans le secteur : l’église Notre-Dame de la Chapelle récemment restaurée.

L’allusion «des Victoires» renvoie à une mystification faite au xvne siècle à propos de la commémoration de la bataille gagnée par le duc de Brabant, Jean i", à Woeringen en 1288, qui aurait abouti à la construction de l’édifice (cf. la contribution de Lode De Clercq). Elle souligne l’intense relation qui exista entre le développement de l’église et les gildes militaires.

Les termes « du Cimetière » et « au nouveau Cimetière » rappellent le fait que l’édifice fut construit sur une parcelle de terrain qui servit à l’hôpital Saint-Jean pour enterrer ses morts (cf. la contribution de A. Vanrie). Ledit cimetière fut transféré sur ordre du gouverneur général, Maximilien-Emmanuel, en 1704, au Montserrat qui se situait à l’emplacement de l’actuelle rue de la Prévoyance, entre la rue aux Laines et la rue de Montserrat, derrière le Palais de Justice.
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: