livres. lus. approuvés.
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Hommes et Dieux de la Grèce Antique (Europalia 82)
par Collectif
« Catalogue d'exposition »
Broché / 292 pages / édition de 1982
langue(s) : français
dimensions : 275 (h) x 210 (l) x 15 (ép) mm
poids : 990 grammes
DISPONIBLE
très bon état
8,95 EUR
référence : 1015924
Tous les prix incluent la TVA
Le Crédit Communal de Belgique est heureux de pouvoir apporter une nouvelle fois, dans le cadre de ses activités culturelles, son appui à Europalia par l’aide qu’il accorde à l’organisation de l’exposition «Hommes et Dieux de la Grèce antique». En participant à Europalia-Grèce, il poursuit une tradition instituée dès la création des festivals Europalia et vieille de bientôt quinze ans, tradition qu’ont illustrée d’importantes expositions: qu’il nous suffise de rappeler la collaboration du Crédit Communal de Belgique à Europalia-Italie en 1969 avec la présentation de l’exposition «Fresques de Florence», à Europalia Pays-Bas en 1971 avec celle de «Rembrandt et son temps», et à Europalia-République Fédérale d’Allemagne avec la réalisation de l’exposition «.Colonia Antiqua» en 1977.

Une exposition aussi prestigieuse que celle-ci prend dignement la suite des précédentes. En effet, ces manifestations visaient à faire mieux connaître au public belge l’enrichissement apporté par de grandes nations européennes à notre patrimoine culturel commun. Une exposition telle que « Hommes et Dieux de la Grèce antique » s’inscrit admirablement dans cette lignée car, sans doute plus que toute autre, la civilisation grecque a marqué et marque encore notre culture.

Dans notre monde qui, malgré sa modernité, reste tributaire de l’héritage hellénique, c’est un privilège et une joie pour les visiteurs que de pouvoir entrer en contact direct avec des témoins de cette civilisation qui s’échelonnent sur une période de mille ans et de trouver rassemblé un nombre aussi considérable d’œuvres provenant de multiples collections publiques et privées, disséminées entre plusieurs pays. C’est avec intérêt qu’ils pourront suivre les étapes de l’évolution de cet art: le sens de la synthèse rigoureusement ordonnée de l’époque géométrique, l’introduction de la fantaisie aux temps orientalisants, l’apparition de la grande sculpture aux formes d’une pureté architecturale dans l’archaïsme, l’équilibre harmonieux du classicisme, le vérisme et le baroque de la période hellénistique. C’est aussi avec émotion que les visiteurs de l’exposition pourront contempler grâce aux sujets peints sur les parois des vases, aux statues de marbre ou de bronze, aux figurines de ce même métal ou de terre cuite, les productions d’un art qui sut rendre perceptibles, avec un sens si profond de l’humain, le plus souvent de façon discrète, parfois de manière pathétique, les sentiments et les passions de l’homme, aussi bien dans le traitement des thèmes mythologiques que dans les scènes de la vie quotidienne. Les Grecs ont créé des effigies divines dont l’image s’est imposée aux siècles ultérieurs; les portraits des mortels visent à transcender les modèles au niveau des types. Les dieux sont humanisés, les hommes divinisés.

Cette remarquable manifestation est le résultat d’une collaboration fructueuse entre archéologues belges et archéologues de différentes nationalités. Par la réunion de pièces d’une valeur exceptionnelle, l’exposition, à laquelle le Crédit Communal de Belgique a eu le plaisir de s’associer, constitue un événement majeur non seulement pour les spécialistes qui tireront des enseignements de la confrontation des œuvres, mais également pour le vaste public qui, dans un monde tourmenté, recherche un art à la mesure de l’homme, qui atteigne à l’éternel et touche notre sensibilité au plus intime d’elle-même. Pour nous en convaincre, il suffit de contempler la stèle de l’Athéna pensive du Musée de l’Acropole, la tête de guerrier barbu en bronze du Musée National d’Athènes ou encore le portrait d’Antiochus III du Musée du Louvre.

A travers ces œuvres, on pourra également tenter de saisir, au-delà des représentations de l’homme, ce que fut le monde grec dans la diversité de ses manifestations locales et la richesse de son évolution chronologique. Le Crédit Communal de Belgique qui s’est dès le début et de façon constante assigné pour objectif de protéger l’autonomie communale, donnée fondamentale de la structure de la Belgique, a éprouvé un plaisir particulier à favoriser la mise sur pied de cette exposition groupant des créations significatives de ce monde hellénique qui a dû ses traits originaux à l’existence de cités libres et indépendantes, où sont nés le concept et le mot de démocratie.
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: