livres. lus. approuvés.
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Les panzer de Peiper face à l'U.S. Army : Décembre 44. Feu - fire - feuer - vuur
Broché / 80 pages / édition de 1986
langue(s) : français
éditeur : A compte d'auteur
dimensions : 210 (h) x 296 (l) x 10 (ép) mm
poids : 500 grammes
DISPONIBLE
très bon état
26,95 EUR
référence : 1015561
Tous les prix incluent la TVA
En décembre 1944, l’Ardenne a connu la dernière offensive d’envergure de l’armée allemande sur le front de l’ouest, au cours de la deuxième guerre mondiale.

Une des pointes avancées de cette attaque, dont la soudaineté et la brutalité devaient, selon les plans de Hitler, rejeter les troupes alliées à la mer, est venue se briser dans la région de La Gleize. Les Américains qui s’étaient ressaisis après leur panique initiale, ont réussi à enrayer cet assaut désespéré, où la fougue de l’Obersturmbannführer Joachim Peiper s’appuyait sur la puissance de troupes blindées équipées des chars d’assaut les plus perfectionnés du moment, mais mal approvisionnés en carburant.

Ces événements constituent un des épisodes capitaux de l’agonie du régime nazi, et ont marqué à jamais civils et militaires qui y ont été mêlés.

Depuis des années, Monsieur Gérard Grégoire, qui est secrétaire du Syndicat d’initiative de La Gleize et dont l’attachement à son sol natal est proverbial, a remué ciel et terre pour matérialiser les souvenirs de cette époque tourmentée, et en donner au public une image sans fard.

L’exposition « La Gleize - décembre 1944 » qui est son œuvre, a suscité lors de ses sept premières éditions, l’intérêt admiratif de très nombreux visiteurs, belges et étrangers.

Aujourd’hui M. G. Grégoire publie ses notes succinctes, où le récit de la bataille du saillant de La Gleize contient assez de détails pour être véridique, tout en évitant un excès de technicité militaire qui rebuterait le lecteur non spécialisé.

Ce petit livre, modeste dans ses prétentions, est remarquable par sa portée et prend avantageusement place parmi des ouvrages autrement ambitieux, dont l’un promis depuis longtemps sur le même sujet par un amateur féru d’histoire stratégique, semble toujours en gestation.

L’auteur est reconnaissant à ses amis et relations de l’aide qu’ils lui ont apportée, et apprécie particulièrement l’assistance empreinte de sagesse de Monsieur Joseph Hansenne.

La guerre, souvent stupide par l’un ou l’autre aspect, est toujours cruelle, quels que soient les motifs ou les prétextes qui l’inspirent.

Aussi, par la narration d’anecdotes, où l’identité des acteurs se livre en toute simplicité, l’horreur et les souffrances éprouvées par les innocentes victimes ramènent à l’échelle humaine, faite de sensibilité et de pitié, les aveugles fureurs martiales d’une bataille moderne.

Soucieux de vérité historique, M. G. Grégoire a fidèlement relaté le choc des armées.

Homme de cœur, il a laissé parler l’individu meurtri et scandalisé.

Pour ces deux aspects de sa recherche, il a droit à notre approbation et à notre sympathie.

rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: