livres. lus. approuvés.
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
L'Epopée Ostendaise
« 2ème édition »
Broché / 146 pages / édition de 1971
langue(s) : français
éditeur : Erel
dimensions : 262 (h) x 207 (l) x 10 (ép) mm
poids : 530 grammes
DISPONIBLE
très bon état
21,95 EUR
référence : 1015482
Tous les prix incluent la TVA
Le livre d’Ostende, de ses souffrances et de sa gloire.
Lorsque la première édition de ce livre sortit de presse, la ville, disait-on, avait mille ans...

C’est un peu une déformation d’homme industrialisé que de tout réduire en chiffres. On ne sait rien au juste de l’époque très lointaine où la première tribu vint s’aggriper à la bande alluvionnaire lui servant d’assise, face aux mystères de la nature. Rien, mais l'on présume que l’herbe y était propice à l’élevage du mouton et la mer généreuse en poisson pour l'alimentation de ce petit groupe à l’origine d’un destin exceptionnel. Dans la première hutte collective s’observaient ainsi les balbutiements de ce qui allait être une des histoires les plus émouvantes de notre vieux continent.

Puis, dans un climat constant de crainte et de foi, d’autres huttes se groupèrent en village, celui-ci devint une ville selon les critères du XlIIeme siècle et les hommes la prirent bientôt pour instrument d’autres conquêtes. A peine née de la lutte menée contre la mer, elle allait devoir faire face aux ambitions des grands de l’époque et à leurs rivalités. Le mot «stratégie» n’avait guère cours; déjà elle en était un pion. Et elle le resta des siècles durant, jusqu’à notre génération au rendez-vous des événements appelés à fixer les nouvelles cartes d'Etat-Major et les nouveaux problèmes de l’Europe.

Cette longue, très longue vie, fut donc presque essentiellement celle de combats tragiques. Les causes ont changé et l’existence, désormais rythmée par le son des réacteurs, nous impose d’autres préoccupations que la pêche et la chasse. Cependant il est un ennemi qui n’a pas abdiqué : la mer. Nous la trouvons présente dans les siècles passés mais toujours prête à manifester la même impétuosité que naguère.

Sur cette toile de fond composée de luttes et de souffrances de larges et brillantes éclaircies : celles de ses périodes de prospérité économique souvent éphémères, de ses prises de conscience et du large sourire à la vie, quand elle découvrit sa vocation balnéaire et la manière de rendre les hommes heureux.

Vous verrez ! L’épopée ostendaise est un roman, tantôt d’aventures, de cape et d'épée, tantôt un roman d’amour frais et joyeux. Vous en lirez, je l’espère, les captivantes péripéties non point comme un livre ardu et revêche, mais avec le sentiment de mieux avoir appris à connaître l’odyssée de cette ville toujours balayée par le vent du large, de ses enfants, ou tout simplement l’histoire des hommes.
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: