livres. lus. approuvés.
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Les Sermons de Marcel Pagnol
Relié / 120 pages / édition de 1967
langue(s) : français
éditeur : Robert Morel
dimensions : 200 (h) x 135 (l) x 19 (ép) mm
poids : 340 grammes
Cet ouvrage n'est
pas disponible
actuellement sur
Bibliomania
Marcel Pagnol est né le 28 février 1895 près de Marseille, dans la ville d’Au-bagne, au pied du massif de l’Etoile, sur les coteaux de l’Huveaune, non loin de la mer, sur la route de Toulon. Les enfants de nos écoles apprennent par cœur la phrase virgi-lienne par laquelle débute l’extrait de naissance de ses « souvenirs » ; « fe suis né dans la ville d’Aubagne, sous le Garlaban couronné de chèvres au temps des derniers chevriers. » Notre prédicateur est le fils d’un instituteur laïque, anticlérical par mode et à cause du métier. M. Pagnol père sortait de l’Ecole normale d’instituteurs, où il était alors tout à fait « bon ton » de critiquer la religion et de manger du curé à la sauce cardinalice.

Représenter les curés plus noirs que leur soutane, et faire passer l’Eglise pour l’opium du peuple, s’inscrivait au programme des cours. Pétris de cet enseignement, les instituteurs publics ne fréquentaient pas les presbytères. Saluer le curé, lui causer sur la place du village était mal vu et contre-indiqué pour l’avancement. Cependant notre normalien ne se montrait l’ennemi des curés qu’en apparence. Joseph Pagnol savait que la religion qu’il ne pratiquait pas était la seule vraie. S’il prenait quelquefois les attitudes sectaires des missionnaires laïcs de la République, il n’imitait jamais leurs grimaces. Il préférait imiter inconsciemment, sans le proclamer, le sourire des anges de l’église. C’était, disons-le, un anticlérical digne et intelligent.

rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: