livres. lus. approuvés.
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Berchem-Sainte-Agathe et Koekelberg en cartes postales anciennes
« Sint-Agatha-Berchem en Koekelberg in oude prentkaarten »
Broché / 116 pages / édition de 1977
langue(s) : français, néerlandais
dimensions : 145 (h) x 204 (l) x 9 (ép) mm
poids : 224 grammes
Cet ouvrage n'est
pas disponible
actuellement sur
Bibliomania
Jusqu'en 1841 Berchem-Sainte-Agathe et Koekelberg ne formèrent qu'une seule commune, la seconde étant un hameau de la première. Situé aux portes même de la capitale, Koekelberg évoluerait, dès lors, plus rapidement que la localité dont, aussi loin que les documents permettent de remonter le cours de l'histoire, elle avait fait partie alors que celle-ci demeurera rurale et était, de ce fait, recherchée par les ,,bonnes" familles et celles favorisées par la fortune qui s'y faisaient construire des demeures allant du château cossu à la modeste maison de campagne.

Berchem garda longtemps ses demeures de plaisance, la plus belle étant le château de Overbeke qui était un petit bijou serti dans un parc lui séant comme un gant; mais l'homme n'a pas jugé bon de sauver cet ensemble et il n'en reste actuellement pour tout souvenir que quelques cartes postales et photos jaunies. L'antique église du village, abandonnée depuis quelques années au bénéfice d'un sanctuaire dont le moins qu'on puisse dire est qu'il est dénué de tout cachet, allait suivre le même chemin. Fort heureusement, il s'est trouvé, cette fois, des habitants conscients de préserver ce témoin du passé. L'oratoire est en voie de restauration et deviendra centre culturel.

De son passé plus lointain, Berchem n'a rien su garder. Si la chaussée de Gand contribua à son essor et à sa prospérité, elle fut aussi, revers de la médaille, cause de ses multiples malheurs. Route empruntée par les gens de guerre, elle totalise un nombre élevé de cantonnements, de réquisitions allant souvent de pair avec des pillages et des incendies. Son hameau Koekelberg, assez éloigné de la paroisse-mère, mena, au cours des siècles, une existence propre et seuls des liens administratifs et spirituels lui rappelaient qu'il n'était pas son propre maître. Cette distance obligea la dite paroisse-mère à faire édifier une chapelle-annexe à Koekelberg afin que les habitants entretiennent de bonnes dévotions. Koekelberg était aussi le siège d'une importante seigneurie qui éclipsait Berchem-Sainte-Agathe. Ses titulaires jouèrent des rôles importants dans l'histoire de la capitale. N'est-ce pas à l'initiative de Jean de Locquenghien, seigneur du lieu, que fut creusé le canal de Willebroeck qui allait contribuer grandement à l'essor économique de Bruxelles?

Lorsque, au siècle dernier, l'industrialisation s'empara des environs de la capitale, Koekelberg reçut une part de lion ce qui provoqua la disparition définitive de ce qui demeurait encore de son caractère rural pour en faire, en peu d'années, un faubourg de grande ville au sens littéral du mot, bientôt surpeuplé, tandis que Berchem continuait d'être la commune des villas et des maisons de campagne jusque entre les deux guerres.


Verleden en toekomst vormen een geheel. Hoe vaak horen we niet spreken over de oude goede tijd .. . een typisch verschijnsel, aangezien elk normaal mens steeds met heimwee zijn kinderjaren in het geheugen oproept.

De recente geschiedenis van een gemeente wordt meestal over het hoofd gezien. Dat is spijtig, maar de prentkaart is gelukkig een belangrijk hulpmiddel om in deze leemte te voorzien. De momentopnamen van de eerste fotografen bezorgen ons thans belangrijk studiemateriaal, zodat we de evolutie van een gemeente werkelijk op de voet kunnen volgen.

Sint-Agatha-Berchem en Koekelberg zijn jonge gemeenten. Oorspronkelijk was Koekelberg een gehucht van Ber-chem, doch vanaf 1841 ging ieder zijn eigen weg. Aangezien Koekelberg tegen Brussel aanleunde, kende de gemeente een veel snellere ontwikkeling. Berchem ontsnapte nog geruime tijd aan deze invloed. De landelijke sfeer vierde er nog vele jaren hoogtij. Wellicht hebben we hieraan te danken dat enkele groene plekjes, zoals de Groen-dreef, bewaard bleven. Zowel voor Koekelberg als voor Berchem was de Gentsesteenweg zeker een bron van geluk en, helaas, een oorzaak van rampen. Deze oeroude weg werd gedurende vele eeuwen gebruikt door de buitenlandse legerbenden die onze streek kwamen teisteren. Bij iedere belegering van Brussel, werden de omliggende dorpen de prooi van het krijgsvolk. Zo gingen talloze gebouwen teloor en werd ons kunstpatrimonium in grote mate verminkt. Ondanks de tol die we thans betalen aan de vooruitgang kunnen we ons verheugen over de inspanningen van de gemeentebesturen om de nog bestaande monumenten en landschappen te beschermen. Een prachtig voorbeeld is onbetwistbaar de oude Sint-Agathakerk. De oorspronkelijk romaanse toren wordt met veel zorg gerestaureerd en zal de kern worden van een cultureel centrum.

We hopen dat het boekje "Sint-Agatha-Bcrchem en Koe-kelberg in oude prentkaarten" een schakel wordt tussen verleden en toekomst. Vele beelden leven nog slechts voort in het geheugen van oudere inwoners ... voor hen wordt het dus beslist een gezellige wandeling door hun jeugdjaren. En voor de talrijke jonge en nieuwe ingezetenen kan het album wellicht een prettige ontmoeting betekenen.

Indien we dit doel bereiken, verwachten we ook dat ongekende prentkaarten en foto's uit oude dozen of kisten zullen verschijnen. Misschien volgt er dan later een tweede deel van dit boek.
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: