livres. lus. approuvés.
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
La Bataille pour Bastogne: Le trou dans le beignet
« Récit chronologique de la Bataille pour Bastogne avec quelques réflexions »
Cartonné / 214 pages / édition de 1984
langue(s) : français
dimensions : 250 (h) x 160 (l) x 25 (ép) mm
poids : 828 grammes
DISPONIBLE
très bon état
9,95 EUR
référence : 1018929
Tous les prix incluent la TVA
Quelles étaient les intentions des Allemands au sujet de Bastogne?
« II ne peut y avoir aucun doute : la ville devait être conquise sur ordre formel d'Hitler.

De leur côté, Model et Manteuffel soutinrent fermement auprès de Jodl la thèse que la conquête rapide de Bastogne était capitale pour le déroulement du plan du Fuhrer. »

Le haut commandement allemand croyait que les deux divisions blindées (la 2e Panzer et la Panzer Lehr) pouvaient très rapidement dépasser Bastogne, avant qu'une résistance ne puisse s'organiser.

La 2e Panzer devait foncer vers le croisement de Sprimont, passant Bastogne par le nord.

La Panzer Lehr devait prendre la ville par une attaque venant du sud.
Ce plan initial ne fut pas changé à l'exception d'un détail. Le 12 décembre, le Général Baron Heinrich von Lùttwitz, commandant du XXXXVII6 Corps Blindé, s'adressant aux autres commandants et spécialement au lieutenant-général Fritz Hermann Bayerlein, commandant de la Panzer Lehr, dit : «Bastogne doit être prise. Sinon cette ville restera un abcès dans nos lignes de communications. Nous devons nettoyer la région de Bastogne et ensuite avancer».

Le détail que l'on changea, fut qu'en cas d'une improbable résistance de la ville, celle-ci serait prise par la 26e Division Volksgrenadier (Grenadiers du Peuple) du major-général Heintz Kokott.

Il semble donc qu'avant l'offensive, la chute de Bastogne était considérée comme évidente. Nous allons voir ce qu'il en fut.
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: