livres. lus. approuvés.
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
L'Arabe, Premier cheval de sang
Cartonné / 312 pages / édition de 1978
langue(s) : français
éditeur : Crepin Leblond
dimensions : 275 (h) x 213 (l) x 22 (ép) mm
poids : 1140 grammes
Cet ouvrage n'est
pas disponible
actuellement sur
Bibliomania
Le passé du cheval arabe est une aventure à la fois mystérieuse et authentique. En écrire l'histoire impose de tenter un double pari que la baronne de Blomac et le colonel Bogros ont gagné.

Initier le lecteur au mystère qui auréole le cheval arabe, en expliquer les motivations, faire comprendre la psychologie des peuples arabes à l'égard de leurs chevaux est un premier succès. Il appartenait à un officier de cavalerie, qui a porté la tunique noire et qui a également servi' au Maroc, où il a pu acquérir la connaissance intuitive de la pensée arabe et spécialement celle de l'éleveur, de nous faire partager sa passion.

Il fallait aussi, et c'est l'autre succès, cerner le rôle de la France dans la sélection du cheval arabe tout en exposant et commentant ses méthodes de sélection. Le talent d'une érudite, non moins passionnée de zootechnie du cheval que d'équitation, qui nous a déjà donné une solide étude sur l'anglo-arabe et dont l'avis fait autorité, nous permet d'avoir accès aux meilleures sources : les archives ont été ouvertes, les pedigrees et les comptes rendus de performances ont été examinés, les chroniques ont été revues et vérifiées. Ainsi sommes-nous parfaitement éclairés et enseignés.

Au-delà de l'histoire complète et détaillée d'une race chevaline, ce livre est aussi une belle leçon de zootechnie appliquée. Il met en valeur tout le talent et le mérite des éleveurs qui nous ont précédés. Il indique comment a fonctionné la collaboration entre les haras nationaux qui détenaient les étalons et établissaient la réglementation, les éleveurs qui sélectionnaient les poulinières et façonnaient les poulains et les propriétaires d'écuries de course qui mettaient les produits en valeur.

Il rappelle aussi maintes vérités qui, érigées en principes, ont contribué à assurer la vitalité de la race arabe et qui méritent d'être méditées en raison de leur actualité comme, par exemple, la plasticité des races, l'importance de la sélection des reproducteurs en fonction de leurs aptitudes rigoureusement constatées, la nécessité d'une connaissance exacte des origines, l'opportunité de soumettre la production aux besoins exprimés par la consommation...

La littérature hippique est riche en raison de l'intérêt que l'homme a toujours porté au cheval. Elle fut spécialement abondante sur le cheval arabe qui a suscité des sentiments d'attachement, de passion et même de fascination rarement atteints. Elle méritait pourtant d'être enrichie de cet ouvrage essentiel que nous donnent deux spécialistes de l'élevage et de l'équitation.
rechercher des articles similaires par thème: