livres. lus. approuvés.
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Bouillon: cartes postales d'autrefois - 2 volumes
« En supplément: Bouillon, ses marques postales et ses timbres, par Nestor Bols »
Broché / 160 pages / édition de 1975
langue(s) : français
dimensions : 235 (h) x 155 (l) x 16 (ép) mm
poids : 405 grammes
DISPONIBLE
très bon état
49,95 EUR
référence : 1017946
Tous les prix incluent la TVA
Comprendre la Semois en suivant son parcours vu par la carte postale est un travail passionnant mais de longue haleine. Deux précédents ouvrages (voir cartes postales d'Autrefois, éditions Culture et Civilisation, N° 4 et 8), nous ont appris à découvrir peu à peu les images quotidiennes de cette époque proche mais déjà bien oubliée de 1900-1914. Nous avons pour cela parcouru les rives fleuries et boisées de la rivière depuis Les Bulles jusqu'à Auby....

Pourtant, le noeud de cette capricieuse rivière est sans doute à Bouillon, plaque tournante, dont le caractère historique est indéniable.

J'ai fait appel à l'Histoire, certes, à de savants ouvrages, peut-être, mais j'ai aussi reconnu la verve populaire et les souvenirs des anciens.
Il serait injuste que j'omette de dire combien je dois à Camille Herbay de Bouillon... Lui qui, dans une lettre, m'écrivait, d'une écriture hâtive mais combien ressentie et vécue :

"... Je voudrais transcrire pour ceux qui nous suivront les vieilles histoires de Bouillon, pas celles de la Grande Histoire, mais la petite, la vraie, — celle du Vieux Bouillon, — que se racontaient en riant, les vieux artisans tout en rabottant, forgeant ou battant le cuir... ou encore, chez nous, dans notre vieux magasin, en marchandant une culotte ou un gilet de velours. Et c'était des : "Tu te souviens Antoine ou Maria (ma maman)", mais on ne médisait jamais, c'était l'histoire d'une farce, un rappel d'une famille, d'un nom et tout cela dans le vieux, cher patois de chez nous. Hélas! je ne suis pas un prosateur et tout cela s'oubliera et je crois que c'est dommage."

Un petit coin du voile se lève par ce travail, grâce à toi, Camille, je te dis merci.

Que le lecteur lise donc et qu'il s'accorde avec nous sur l'époque choisie; c'est-à-dire, pour l'essentiel, entre 1900 et 1914, au temps où Bouillon bouillonnais, perdu dans le froufrou soyeux des jupons de grand-mère.

Une page de folklore? Même pas, mais dire en quelques phrases, le lieu, la date de ce qui demain tombera dans l'oubli. En un mot, revivre les vestiges exhumés grâce à la carte-vue.

En supplément: Bouillon, ses marques postales et ses timbres, par Nestor Bols
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: