Lu et approuvé...
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Gand au XVIIe siècle : Les peintres van Reijsschoot
Relié / 272 pages / édition de 1992
langue(s) : français
éditeur : Lamandart
ISBN : 9052760047
EAN : 9789052760049
dimensions : 305 (h) x 257 (l) x 29 (ép) mm
poids : 2125 grammes
DISPONIBLE
très bon état
52,95 EUR
référence : 1011860
Tous les prix incluent la TVA
Au XVIIIe siècle. Gand connut un véritable âge d'or. Centre industriel et commercial de la Flandre, sa prospérité amena nobles et grands bourgeois, rentiers et commerçants à se faire construire de somptueux hôtels dont le décor intérieur n’avait rien à envier à la richesse de leurs façades.

L'intérêt de la société gantoise pour les Beaux-Arts fut à l'origine de la création d’une véritable Académie. Les nombreux libraires qui vendaient les ouvrages les plus récents, qu’ils fussent en français, en néerlandais, en anglais ou en allemand témoignaient de la curiosité des gantois pour les arts, les sciences, la littérature, les Lumières.

Ce livre sur la peinture gantoise du XVIIIe siècle tente de combler une lacune dans l'histoire de l’art à Gand. Celle-ci était jusqu'à présent incomplète, déformée, souvent inexacte, pleine de préjugés à revoir, de jugements à réfuter, d'attributions à remettre en cause. Un tableau général devait être tenté.

Il a paru intéressant à l'auteur de le dresser à travers l’étude d'une famille d'artistes dont trois d’entre eux, Pieter l’Anglais, Emmanuel et Pieter (appelé plus tard Pierre-Norbert) van Reijsschoot, ont semblé particulièrement . représentatifs. Le choix des van Reijsschoot repose sur leur participation active à tout ce qui touchait la vie culturelle et artistique de leur ville (décorations d'églises, d’hôtels particuliers, de théâtre, de fêtes) autant que par le succès et l’estime dont ils jouissaient tous trois auprès de leurs concitoyens.

Pieter l'Anglais ( 1702-1772) mena de front une brillante carrière de portraitiste et de peintre d’histoire en Angleterre et à Gand où son beau métier trahissait la survivance du Baroque flamand. Son frère Emmanuel (1712-1772) ne quitta guère sa ville natale. Adepte du style rocaille français, il fit preuve dans ses panneaux comme dans ses décors de fêtes d'un talent pittoresque, d'un provincialisme savoureux qui en font le représentant apprécié du Rococo gantois.

Pieter van Reijsschoot ( 1738-1796), peintre et décorateur. professeur d’architecture et théoricien, érudit et bibliophile, dessinateur séduisant, est le plus complet des artistes de cette famille douée. Influencé par son oncle et le Baroque, formé par son frère et donc proche du Rococo, il est cependant ouvert à l’art de son temps: à l’exotisme, l’anticomanie, au Néo-Classicisme. Ses paysages fluviaux, ses mythologies galantes, ses peintures religieuses. Ses grisailles sont les refuges poétiques d'un témoin attentif et plein de charme de Gand au XVIIIe siècle.
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: