Lu et approuvé...
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Archives Photographiques Namuroises IV : Namur années 1950
Cartonné / 120 pages / édition de 2009
langue(s) : français
éditeur : Studio Real Print
numéro : IV
ISBN : 2960064259
EAN : 9782960064254
dimensions : 227 (h) x 225 (l) x 13 (ép) mm
poids : 602 grammes
Cet ouvrage n'est
pas disponible
actuellement sur
Bibliomania
Les éditions du Studio Real Print poursuivent leur collaboration avec l'association Archives Photographiques Namuroises qui a donné son nom à une collection d'albums reproduisant des clichés anciens relatifs à Namur et à sa région. Pour le quatrième volume de cette série, l'éditeur a souhaité évoquer les années cinquante dont le souvenir est encore vivace pour beaucoup de Namurois.

L'histoire commence à la fin de la Seconde Guerre mondiale qui a durement frappé la ville et ses habitants ; on se souviendra longtemps du terrible bombardement du 18 août 1944. Lorsque les troupes américaines libèrent Namur, elles y sont accueillies, comme partout ailleurs, dans la liesse populaire. Il était important d'évoquer ce moment et d'anticiper ainsi de quelques années la période envisagée ici. On comprend mieux en effet le climat joyeux et festif qui se dégage des images sélectionnées si l'on se souvient de l'époque de privations, de destructions et de deuils occasionnés par la guerre ; c'est une explosion de joie après tant d'années de souffrances. Une partie appréciable des clichés reproduits illustre bien cette ambiance particulière à la décennie qui a suivi la fin de la guerre.

En feuilletant l'album, on retrouve ces tumultueux " corsos fleuris " animés par les " bragards de Jean Biétrumé Picar " qui maniaient avec entrain leur redoutable canon à confettis. On se remémore aussi ces brillants défilés où de jolis mannequins féminins présentaient dans les rues de la ville les plus belles voitures de l'époque. On se rappelle encore de toutes ces vedettes de la chanson, du jazz et du cinéma qui étaient invitées à Namur et que le public accueillait avec enthousiasme. Au milieu de ces réjouissances, le folklore traditionnel ne perdait évidemment pas ses droits.

Après la guerre, l'Amérique triomphante nous envoie quantité de ses produits si nouveaux pour nous et si fascinants : les rutilantes automobiles aux formes agressives, bardées de chromes, les appareils électro-ménagers et. bien sûr. le fameux Coca Cola. Quant à la télévision qui est sortie de sa phase expérimentale, elle commence à pénétrer dans les foyers.

La mode féminine évolue elle aussi et les défilés qui sont organisés attirent un public attentif ; les tissus fleuris, les robes serrées à la taille et tombant en larges plis jusqu'au mollet semblent fort appréciées. Les chapeaux aux formes fantaisistes le sont aussi. À la plage, en bord de Meuse, le maillot deux pièces qui annonce le bikini fait son apparition ; bien accueilli par les jeunes, il ne rencontre pas toujours l'approbation des autorités et du public conservateur. Tout cela témoigne d'un nouvel art de vivre et préfigure déjà la société de consommation des années qui suivront.
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: