Lu et approuvé...
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Les noms de rue de Louvain-la-Neuve
« Une vie nouvelle en Wallonie: modernité et enracinement »
Broché / 262 pages / édition de 1999
langue(s) : français
ISBN : 2960007220
EAN : 9782960007220
dimensions : 298 (h) x 210 (l) x 15 (ép) mm
poids : 992 grammes
DISPONIBLE
très bon état
24,95 EUR
référence : 1005073
Tous les prix incluent la TVA
Une ville ne vit pas que de la juxtaposition de personnes et de fonctions. Elle a besoin aussi de richesse sociale, de folklore et d'histoire. Et une cité nouvelle n'échappe pas à cette nécessité.

Si la construction de Louvain-la-Neuve en terre wallonne allait faire évoluer rapidement les caractéristiques géographiques et sociologiques du plateau de Lauzelle, elle risquait, par ailleurs, de jeter dans l'oubli une partie du patrimoine toponymique et onomastique attaché à ces lieux.

Comme l'Université catholique de Louvain avait à cœur de réussir une intégration géographique, culturelle et économique, elle ne pouvait pas ignorer ces richesses. Elle a donc proposé aux autorités politiques et administratives de donner une reconnaissance officielle à ces anciens noms de lieux. C'est ainsi que sont nés les quartiers du Biéreau, de l'Hocaille et les autres dont les noms ont connu de longues errances orthographiques avant d'être définitivement arrêtés. Il en est ainsi aussi du cas des rues « Emile Goës », « de la Longue Haie », « des Blancs Chevaux » et du « chemin de Florival »...

La mission assignée à la Commission de toponymie ne pouvait cependant se limiter au plateau de Lauzelle. Il lui revenait aussi de célébrer les richesses wallonnes et l'histoire de l'Université. Dans cet esprit, elle exploita de nombreux thèmes parmi lesquels les abbayes, les arts, les métiers et le folklore ne sont que des exemples. Quelques grands hommes de science et des artistes furent également honorés. On trouve leurs noms aux murs des rues ou au fronton des bâtiments facultaires.

La cohérence du travail fut assurée par la collaboration d'éminents linguistes, d'historiens, de géographes et d'urbanistes issus de l'Université, mais aussi de témoins privilégiés des lieux. Ils ont pu, au fil de l'édification urbaine, puiser dans le patrimoine onomastique, choisir parmi les formes anciennes, dialectales ou modernes, proposer des orthographes, éviter les noms d'éphémères gloires locales, trop fragiles dans les mémoires, mais ils n'ont jamais eu le temps de réunir tout ce travail dans un ouvrage de référence.

La vie quotidienne nous rappelle cependant la nécessité d'un tel outil : nombre de toponymes se déforment au fil des plans, des plaques indicatrices, des rapports, des papiers à lettre, des publicités, des répertoires ou de simples courriers... Même dans une ville nouvelle, la toponymie est vivante !

Toutes ces raisons contribuent à nous réjouir de l'édition de ce dictionnaire des toponymes de Louvain-la-Neuve qui nous raconte l'édification urbaine à travers une facette qui n'est pittoresque que d'apparence. À travers elle, on trouve tout ce qui fait l'âme d'une cité qui veut s'insérer dans l'histoire et vivre intensément en terre romane.
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: