Lu et approuvé...
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Sites et bâtiments industriels anciens de Wallonie
Broché / 346 pages / édition de 1995
langue(s) : français
ISBN : 2930112506
EAN : 9782930112503
dimensions : 297 (h) x 210 (l) x 20 (ép) mm
poids : 1065 grammes
Cet ouvrage n'est
pas disponible
actuellement sur
Bibliomania
En 1993, lorsque ¡'étais en charge de l'Aménagement du Territoire et du Patrimoine, ¡'avais eu le privilège d'initier l'année consacrée au « patrimoine industriel de Wallonie». Grâce à mon collègue et ami, André Baudson, qui m'a relayé à cette compétence, toutes les manifestations qui avaient été imaginées pour donner une certaine dimension et une cohérence solide à ce thème, ont pu être réalisées. Je lui en suis reconnaissant. Aujourd'hui, il m'est particulièrement agréable de retrouver la compétence en matière de Patrimoine en préfaçant la présente publication qui clôture en quelque sorte notre action initiatrice en matière de « patrimoine industriel ».

Des classements et des travaux de restauration sur des monuments industriels ont été privilégiés par l'Administration. La sensibilisation du grand public qui était et restera un des axes majeurs de ma politique en matière de patrimoine, s'est particulièrement tournée vers le thème retenu. Il était ingrat et semblait peu susceptible de mobiliser l'attention et l'enthousiasme de nos concitoyens. Il avait une réputation et une image négatives, celles-là même que nous avons souhaité combattre. Le patrimoine industriel, avec d'autres, relève d'un paradoxe social et environnemental caractéristique. On le côtoie dans nos villes mais aussi dans nos campagnes, on y travaille, puis on le laisse à l'abandon, on le démolit parfois, mais rarement et seulement dans certains milieux spécialisés, on a pris le temps de lui porter un autre regard, de lui donner une autre dimension, celle de la mémoire, de le positiver en le faisant participer à cet héritage commun que nous nommons « Patrimoine».

C'était l'enjeu et le défi des «Journées du patrimoine» qui se sont déroulées les 10 et 11 septembre. La réussite de ces journées nous a donné raison. Elle a permis une véritable prise de conscience de la nécessité de s'occuper aussi de cet aspect du patrimoine. Elle a aussi permis d'ouvrir le débat à son propos et d'élargir les discussions des spécialistes en les mobilisant, notamment au sein de l'ICOMOS Wallonie-Bruxelles. Elle a surtout permis la création et le développment de nouvelles initiatives pour la connaissance, la protection et parfois la mise en valeur de ce patrimoine particulier. La multitude de nos concitoyens qui se sont mobilisés dans les villes et les communes, et en particulier les jeunes, témoigne de cet intérêt révélateur.

Le développement du thème était sous-tendu par une série de publications s'adressant à toutes les catégories du public. Le catalogue des «journées du patrimoine» permet d'organiser les visites non seulement pendant ces journées mais pendant tout le reste de l'année, en s'adressant à tout à chacun. Les «fiches du patrimoine» et les «carnets du patrimoine», s'adressent aussi au plus grand nombre et sont à la portée de tous. Un numéro des «cahiers de l'Urbanisme» consacré à la réhabilitation d'exemples du patrimoine industriel qui méritent d'être remarqués, souligne un aspect plus particulier, et s'adresse davantage à des spécialistes ou des férus de la matière, comme le présent ouvrage. Enfin, une publication volumineuse et prestigieuse qui brosse un panorama large et richement illustré de ce patrimoine industriel, en complément du même type d'ouvrage qu'il m'avait été donné de réaliser à propos du (patrimoine majeur de Wallonie», participe aussi de ce souci de vulgarisation destinée à nous rendre ce patrimoine plus familier.

La protection des monuments, des sites et des sites archéologiques passent par les mesures du «classement». Longtemps ces classements ont été opérés au gré des circonstances, sans fil conducteur. Pour qu'ils soient plus efficaces, plus rationnels et plus pertinents, sur base des recommandations de mon Administration et de la Commission royale des monuments, sites et fouilles de la Région wallonne, des inventaires thématiques ont été entrepris. Après celui des «kiosques à musique», celui des «glacières à glace naturelle» et celui des « parcs et jardins historiques» qui a été entrepris à l'occasion des précédentes journées du patrimoine qui étaient en partie consacrées à ce thème, il convenait naturellement d'entreprendre celui du «patrimoine industriel». Cet inventaire a pour objectif de constituer un outil scientifique permettant de faire le relevé précis des industries localisées sur le territoire de la Wallonie et qui présentent des aspects patrimoniaux intéressants. Ceux-ci peuvent être de nature historique, archéologique, artistique, esthétique, technologique ou sociale. De plus, il permet de sélectionner les témoins les plus remarquables et pour ceux-là, de procéder aux «classements» qui s'imposent. A terme, ces inventaires thématiques devraient être complétés par des études sanitaires des biens ainsi répertoriés afin de permettre à notre administration d'en assurer une gestion plus efficace et plus rationnelle encore, en étroite collaboration avec les propriétaires.

Ce travail a été réalisé en un peu plus d'une année par le Centre d'Histoîre des Sciences et des Techniques (C.H.S.T.) de l'Université de Liège, avec la collaboration de l'Ecomusée régional du Centre. La réputation internationale du C.H.S.T. n'est plus à faire. La qualité du travail qui fait l'objet partiel de cette publication, en démontre toutes ses capacités. Il m'est donc agréable d'exprimer toute ma gratitude au professeur Robert Halleux qui dirige avec enthousiasme et bienveillance ce Centre, et mes plus vifs remerciements ainsi que mon admiration pour le travail qui a été accompli par ses collaborateurs Philippe Tomsin et Pierre Bricteux. J'ai le ferme espoir que la présente publication sera réellement l'outil de référence qui était souhaité par tous et qu'ainsi nous avons pu donner un éclairage nouveau et dynamique sur le patrimoine industriel de la Wallonie, en forçant le respect des uns et en stimulant l'imagination des autres.

Enfin, pour compléter la cohérence de l'action évoquée au début de ce texte, lorsque Ministre-Président de la Région wallonne ¡'avais perdu les compétences de l'aménagement du territoire et du patrimoine, l'occasion m'a été donnée de lancer une opération spécifique dans le prolongement de l'année du patrimoine industriel sur base de mes compétences en matière d'implantations. En effet, le Gouvernement wallon a adopté en avril dernier, le projet de réaffectation des anciens moulins de Beez situé le long de la Meuse à Namur, en un Centre d'archives pour la Région wallonne. La réalisation de ce projet est en cours. Je suis convaincu que son aboutissement permettra de convaincre les plus septiques de l'opportunité de traiter ces monuments avec plus de circonspection, et de leur rendre chaque fois que cela sera possible une nouvelle dignité par leur réintégration dans notre vie sociale et économique.
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: