Lu et approuvé...
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
La Haute Renaissance et le maniérisme
Broché / 288 pages / édition de 2003
langue(s) : français
éditeur : Thames & Hudson
collection : L'Univers de l'Art
numéro : 52
ISBN : 2878110986
EAN : 9782878110982
dimensions : 210 (h) x 148 (l) x 17 (ép) mm
poids : 550 grammes
DISPONIBLE
très bon état
12,95 EUR
référence : 1012776
Tous les prix incluent la TVA
L’art de la Haute Renaissance, dont les principes furent formulés par Léonard de Vinci dans les années 1490, parvint à son plein épanouissement avec Bramante, Raphaël et Michel-Ange à Rome, Michel-Ange encore à Florence, et Giorgione et Titien à Venise. Après la disparition de ces grands maîtres, aux alentours de 1520 les artistes orphelins éprouvèrent des difficultés à donner une direction à leur travail. Les historiens d’art ont appelé cette période le maniérisme, un terme hélas entaché de connotations qui ont nui à l’appréciation de peintres comme le Parmesan, le Pontormo ou Bronzino. Loin d’être un art crépusculaire, le maniérisme est une école à part entière, à la fois portée vers l’avenir baroque et le passé gothique, fondée avant tout sur la primauté du dessin (privilégié par rapport à la couleur) et de la “manière”, du style. Linda Murray analyse ici les réalisations artistiques du XVIe siècle, en Italie, le grand foyer de l’époque, et ailleurs en Europe, où le maniérisme acquit une individualité très forte. Peintre et auteur d’un roman inspiré par la vie du Caravage, Linda Murray a écrit dans cette même série Michel-Ange et L’Art de la Renaissance (en collaboration avec Peter Murray).
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: