Lu et approuvé...
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Autour de Treignes
par Collectif
Broché / 62 pages / édition de 1990
langue(s) : français
ISBN : 2872120289
EAN : 9782872120284
dimensions : 280 (h) x 210 (l) x 7 (ép) mm
poids : 345 grammes
DISPONIBLE
très bon état
9,95 EUR
référence : 1013610
Tous les prix incluent la TVA
Le paysage des environs de Treignes frappera d’abord le visiteur par sa grande diversité. C’est qu’il s’inscrit dans une zone géographique de transition articulant le talus de l’Ardenne forestière, au sud, à la dépression humide et herbeuse de la Fagne, au nord.

Entre ces deux régions très typées, peu accueillantes à l’habitat, s’élève et se poursuit d’ouest en est un bourrelet de terrains où alternent schistes et calcaires. Les calcaires, plus résistants à l’érosion, saillent en chapelets de dômes boisés au-dessus de zones schisteuses déprimées occupées par la prairie. Cette bande de collines, dominant, d’un côté, le cours du Viroin, et de l’autre, la Fagne, porte le nom de Calestienne. C’est là que, depuis très longtemps, se sont accrochés les villages. Au sommet de la Calestienne, piégées entre les bosquets et les affleurements rocheux, quelques très bonnes terres s’étendent en plages irrégulières et morcelées. Elles attirèrent les établissements agricoles dès l’époque romaine et firent l’objet de multiples transactions foncières et politiques durant les périodes carolingienne et médiévale.
L’essentiel du peuplement régional se mit ainsi en place avant la fin du XIe siècle. C’est très tôt!

Depuis le haut moyen âge, la Calestienne se situait dans une zone frontalière, donc disputée, et d’autant plus vulnérable et attirante qu’elle était parcourue par un itinéraire joignant la Meuse, grande voie de communication, au Hainaut méridional et plus loin au pays de Laon ou à celui de Châlons-sur-Marne. Le prince-évêque de Liège réussit à se rendre suzerain de ce territoire non sans avoir à se concilier les familles nobles de la région (Chimay, Florennes, Hierges) dont le pouvoir seigneurial pesa lourd sur la vie locale pendant tout le moyen âge.

A l'époque moderne, la construction des places fortes de Mariembourg, de Rocroi, de Philippeville et de Charlemont consacra la valeur stratégique de toute la région.

Les localités de la Calestienne virent défiler les corps d’armée et les régiments en débandade. C’est l’époque où les fermes se garnissent de défenses et où les tours d’église et les [...]
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: