Lu et approuvé...
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Le peintre et l'arpenteur: Images de Bruxelles et de l'Ancien Duché de Brabant
par Collectif
Reliure toile / 326 pages / édition de 2000
langue(s) : français
ISBN : 2871932727
EAN : 9782871932727
dimensions : 305 (h) x 255 (l) x 29 (ép) mm
poids : 2215 grammes
DISPONIBLE
très bon état
34,95 EUR
Quantité:
référence : 1009283
Tous les prix incluent la TVA
Le peintre et l'arpenteur se propose d'évoquer l'émergence, puis les développements aux Pays-Bas méridionaux d'une catégorie particulière du paysage, à savoir la vue topographique. Si celle-ci devait connaître un succès sans précédent aux Pays-Bas du Nord au cours du XVIIe siècle, c'est au Sud qu'elle avait trouvé ses fondements un siècle plus tôt. Par la suite, les vues de ville et de la campagne environnante y demeurèrent importantes, même si elles ne connurent pas l'essor de leurs voisines septentrionales. C'est peut-être la raison pour laquelle elles ont si peu fait l'objet d'études et d'expositions spécifiques. Le Département d'Art ancien disposant d'un bel ensemble de tableaux et de dessins ayant trait à nos régions, nous avons voulu saisir l'occasion de Bruxelles 2000 pour combler un tant soit peu cette lacune.

La vue topographique, qui traduit le territoire en image, est liée intrinsèquement au savoir géographique de l'époque, à l'intérêt croissant pour la géométrie, à la prise de conscience de son propre environnement.
Nous avons dès lors fait appel, pour la rédaction du catalogue, non seulement à des historiens d'art, mais aussi à des chercheurs d'autres disciplines, historiens, spécialistes de l'histoire de la cartographie ou de l'arpentage, qui se sont penchés sur les interactions entre leur domaine de recherche et lesportraits de ville ou de paysages identifiables.

Le catalogue, comme l'exposition, contient deux parties. La première traite du développement général des vues topographiques du XVIe au XVIIIe siècle, en prenant surtout pour cadre l'ancien duché de Brabant. Celui-ci, particulièrement bien représenté dans nos collections, s'étendait jadis de Nivelles au sud, et jusqu'en 1648, à Bois-le-Duc au nord; il comprenait des villes aussi importantes que Louvain, berceau de la cartographie moderne, Bruxelles, résidence de la cour, et Anvers, métropole internationale. Dès la fin du Moyen-Age, le Brabant fut aussi l'une des régions les plus denses et les plus peuplées d'Europe: la ville y était pour ainsi dire omniprésente.

Organisée dans le cadre de Bruxelles 2000, l'exposition se devait de consacrer un volet particulier à la cité de Bruxelles. Celle-ci fait l'objet de la seconde partie du catalogue. Son statut de ville de cour eut des répercussions profondes sur sa morphologie et sur sa structure sociale, qui ont largement déterminé son image. C'est pourquoi, plusieurs essais sont voués à l'histoire de la ville, à celle de ses emblèmes, de son palais et de sa renommée, y compris dans la littérature. Les représentations de la forêt de Soignes avoisinante, domaine de chasse seigneurial fréquemment associé à l'image de Bruxelles, font également l'objet d'une étude individuelle.

Par souci de cohérence, nous avons choisi de faire suivre les essais de chaque partie, des notices qui s'y rapportent. Pour une raison analogue, certaines œuvres, appartenant à un même ensemble, ont été groupées sous une seule notice. Enfin, pour ne pas altérer le rythme du texte clair et limpide du professeur Buisseret, nous avons préféré le maintenir dans sa langue originale, l'anglais.

Plutôt qu'une vision unique, Le peintre et l'arpenteur propose un regard pluriel. Puisse le catalogue, comme l'exposition, inviter à la réflexion et au questionnement, autant qu'au plaisir de la découverte.
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: