Lu et approuvé...
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Le patrimoine industriel et sa reconversion : Wallonie - Bruxelles
par Collectif
Broché / 248 pages / édition de 1986
langue(s) : français
ISBN : 2871930201
EAN : 9782871930204
dimensions : 297 (h) x 210 (l) x 20 (ép) mm
poids : 969 grammes
DISPONIBLE
très bon état
16,95 EUR
Quantité:
référence : 1014717
Tous les prix incluent la TVA
Une exposition procède nécessairement d'un souci pédagogique tandis que le médium lui-même invite à privilégier la dimension visuelle : il s'agit dès lors de toucher le plus directement possible la sensibilité du public tout en l'invitant à découvrir et à réfléchir.

La présente exposition «Le patrimoine industriel et sa reconversion Wallonie-Bruxelles» s'appuie naturellement sur ces principes et développe un triple propos.

Tout d'abord il s'agit de défendre, en les montrant, les témoins les plus remarquables de l'architecture industrielle, qui, lorsqu'elle a transcendé le primat technique et fonctionnel pour épouser le vocabulaire de son temps, a marqué positivement le paysage.

L'engouement pour le patrimoine industriel remonte à une dizaine d'années dans notre pays, mais il n'est pas que des «châteaux de l'industrie», quantité de petites fabriques, ateliers ou dépôts, étroitement imbriqués dans le tissu urbain, retiennent l'intérêt moins par leur valeur architecturale que par la mixité fonctionnelle qu'ils perpétuent à l'heure où des forces centrifuges puissantes éloignent des villes les activités de production. Valorisation du patrimoine industriel et défense d'un nouvel équilibre fonctionnel se confondent ici dès lors que l'on souhaite maintenir en ville autant d'activités qu'il est possible.

La crise financière des villes, une excessive consommation d'espaces agricoles, les problèmes énergétiques soulèvent la question du «retour en ville». Depuis quelques années, de nouvelles couches professionnelles réinvestissent les quartiers historiques; aussi peut-on espérer qu'un tel mouvement de retour s'amorce pour les anciens quartiers industriels urbains, certes moins aptes à accueillir l'habitat, mais où pourraient en revanche s'installer des activités économiques non nuisantes. Souvent situés en première couronne du centre historique, ils ont accueilli l'industrie au siècle dernier et, depuis, ont enregistré sur leur sol les mutations économiques : desserrement d'activités, faillites, transferts. Une anarchie excessive a certainement justifié le départ des industries hors de la ville, cependant un retour d'activités, mieux contrôlées, non polluantes, peut désormais être souhaité afin de redonner au milieu urbain toute sa richesse et sa densité.

Ensuite il convenait de démontrer que nombre de bâtiments risquent de disparaître moins par défaut d'adaptabilité aux exigences contemporaines que par défaut d'imagination.

C'est pourquoi il nous semblait intéressant de faire réfléchir de futurs professionnels de l'architecture, en l'occurrence les étudiants [...]
rechercher des articles similaires par thème: