Lu et approuvé...
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Académie de Bruxelles : Deux siècles d'architecture
par Collectif
Broché / 542 pages / édition de 1989
langue(s) : français
ISBN : 2871430632
EAN : 9782871430636
dimensions : 298 (h) x 210 (l) x 40 (ép) mm
poids : 2345 grammes
DISPONIBLE
très bon état
19,95 EUR
référence : 1011224
Tous les prix incluent la TVA
L’Académie de dessin de Bruxelles est fondée en 1711. A l’instigation de Charles de Lorraine (1712-1780), gouverneur général des Pays-Bas autrichiens, une section d’architecture est créée en 1766 et sa direction confiée à Barnabé Guymard (1734-1805), ancien élève de Jean François Blondel, qui réalisera la place Royale de Bruxelles.

En 1794, la Belgique est française. Les meilleurs jeunes architectes viennent se former à Paris, Tilman-François Suys, un jeune Ostendais, obtient le Grand Prix de Rome en 1812 ; c’est lui qui réorganisera l'Académie de Bruxelles après l’Indépendance de la Belgique en 1830 et formera les plus grands architectes du nouvel Etat. Entre 1715 et 1830, la domination hollandaise avait entraîné une période de stagnation, mais l’enseignement académique s’était fortement consolidé.

Cent ans plus tard, Victor Horta devient directeur de l’Académie alors qu’il édifie le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles et le pavillon de la Belgique à l’Exposition de Paris 1925.

Réalisé grâce à de nombreuses institutions belges, françaises et néerlandaises qui ont mis à disposition leurs archives et les dessins qu’ils conservent, ce livre est un parcours dans l’histoire de l’architecture européenne depuis le XVIIIème siècle. Il propose trois orientations pour mieux saisir l’identité culturelle de l’école d’architecture de l’Académie à travers deux siècles d’activité. En premier lieu, une chronologie précise a été établie : elle définit le rythme administratif auquel se plie l’Académie. Puis se superposent des portraits ; des portraits d’architectes qui révèlent leurs ambitions, leurs conceptions du savoir et de sa gestion. Avec ces portraits sont présentés les combats que ces hommes ont mené dans le contexte artistique et professionnel de leur époque. Trois voies donc qui, sous des formes complémentaires, dressent le bilan d’une expérience commune et évoquent de multiples projets individuels, à Bruxelles, en Belgique, au Congo Belge, à Heliopolis, en Argentine...
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: