Lu et approuvé...
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Enseignes, images de pierre: XVIIe et XVIIIe siècles
Broché / 128 pages / édition de 2000
langue(s) : français
éditeur : Editions du Perron
collection : Héritages de Wallonie
ISBN : 287114074X
EAN : 9782871140740
dimensions : 210 (h) x 245 (l) x 10 (ép) mm
poids : 485 grammes
DISPONIBLE
très bon état
12,95 EUR
référence : 1009173
Tous les prix incluent la TVA
De toute évidence, la notion de patrimoine tend aujourd'hui à s'élargir cl à englober de plus en plus d'éléments. En ne se préoccupant plus uniquement des monuments et des objets d'art de grande valeur, le patrimoine s'immisce dans noire vie quotidienne. Une quantité innombrable de petits objets représente un potentiel patrimonial don) on commence à peine à explorer les promesses. Ces objets produits de manière artisanale ou quasi industrielle et dont l'usage s'esl parfois prolongé sur plusieurs siècles — avec ce que cela implique de récupération, de réinlerprélalion, de modification d'usage, voire même d'oubli véritable — sont tous susceptibles d'enraciner noire mémoire à la source même de noire culture. S'ils sont dils petits, ce doit être pour leurs caractéristiques essentielles, et non pour la considération dont ils ont l'ait l'objet jusqu'à présent. L'ancienne enseigne lait partie de ce «petit patrimoine». Mal comprise, elle a été bien souvent ramenée à une dimension anecdolique qui alimente la perception incomplète et erronée communément acceptée.

Le présent ouvrage tente, par une observation attentive, de restituer une facette de la réalité de l'enseigne d'autrefois.
Lors de la prospection menée sur tout le territoire wallon, les images peintes ou taillées sur un support prévu à cet effet, et placées de telle manière à désigner un lieu ayant abrité un commerce, ont été spontanément recherchées.

Or, le sens étymologique du mot dépasse largement l'a priori, communément implicite lorsque l'on utilise le vocable «enseigne». Cette ambiguïté d'interprétation est confirmée par les résultats de la prospection. En effet, certains exemples présentant les caractéristiques morphologiques de renseigne n'identifient pas un commerce.

Mais, si l'enseigne urbaine est en terme générique un moyen d'identification, elle est prise ici dans son acception commerciale.

Tout objet postérieur au XVIIIe siècle a été écarté d'emblée de la prospection. En effet, tout au long du xixe siècle — el conjointement à l'essor économique et industriel — s'opère une évolution rapide des modes de production et de distribution, à une échelle inconnue jusqu'alors. Le système commercial s'est forcément adapté à cette nouvelle réalité et a progressivement conduit à l'apparition de nouvelles habitudes d'achat. Les comportements ainsi suggérés aux consommateurs ont incité les commerçants et les industriels à trouver de nouveaux moyens de communication, en utilisant des techniques de plus en plus diversifiées.

Une abondante imagerie réinventera au xi\(' siècle une enseigne puisant indubitablement à la source d'un Moyen Age idéalisé et romantique, où chaque maison devait avoir sa propre enseigne. Mais la parenté avec les enseignes antérieures relève d'une recherche d'effet pittoresque qui donnera à la rue du xix1' l'animation que l'on découvre dans les gravures d'inspiration romantique du siècle passé.

De toutes les enseignes relevées lors de la prospection, l38 sont reprises dans le catalogue. Il est évident que l'on ne peut pas refaire l'histoire; on peut tout juste la reconstituer à partir d'une observation rigoureuse, ("est ce que suggère le choix d'un classement iconographique et d'une présentation privilégiant le document photographique. Ainsi sont jetées les bases d'un raisonnement archéologique susceptible de rétablir une partie des laits.

Le souhait exprimé est que l'approche et le résultat de celle élude fournissent des indications et tracent des pistes pour de futures recherches consacrées au sujet.
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: