Lu et approuvé...
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
De l'avant à l'après-guerre, l'extrême droite en Belgique francophone
Broché / 256 pages / édition de 1994
langue(s) : français
éditeur : De Boeck
ISBN : 2804118789
EAN : 9782804118785
dimensions : 225 (h) x 155 (l) x 18 (ép) mm
poids : 381 grammes
DISPONIBLE
très bon état
14,95 EUR
Quantité:
référence : 1012475
Tous les prix incluent la TVA
Le 24 novembre 1991, quelque 90000 électeurs et électrices francophones ont voté en faveur des listes d'extrême droite à Bruxelles et en Wallonie, un score très en deçà de ceux du Vlaams Blok en Flandre ou du Front National en France.

Pendant plus de trente ans, l'agitation, les provocations, les violences des "néo" (fascistes, nazis ou rexistes) furent très largement perçues comme de simples résurgences sans réelle épaisseur sociale ou politique.

Ces groupuscules véhéments, chroniquement déchirés par des "schismes" restaient voués au ghetto de la réprobation et du bannissement, provocateurs certes, mais sans capacité d'influence et d'audience.

Mais aujourd'hui ?

Le temps est revenu où, dans les esprits, les images fortes, les maître mots, les réminiscences douloureuses, les réflexes de vigilance nécessaire font référence à l'entre-deux-guerre. Epoque où, de verbe, les idéologies de la droite autoritaire ou totalitaire tendaient à se faire chair, puis armes, puis instruments de souffrance et d'exclusion sociale.

Ni les années trente, ni celles que nous vivons ne manquent de discours qui disent le mépris et la répulsion pour des groupes humains entiers, qui expriment une volonté sadique de discrimination et de rejet. Les ressemblances sautent aux yeux. Encore faut-il qu'en exerçant leur devoir d'ingérence dans le débat actuel, l'historien et le politiste évitent de conforter les slogans, de cautionner l'à-peu-près, de céder aux tentations de l'amalgame, de s'en tenir aux seules ressemblances formelles.

Dans ce volume, les promoteurs et les auteurs qui traitent ces multiples thèmes sont aussi - et surtout - des montreurs de différence. Leur but n'est pas, en effet, de dire si et comment l'histoire repasse les plats.

Il s'agit, avant tout, d'aider le lecteur à répondre à la question posée par son propre temps. Non pas, simplement, à celle d'un passé recomposé ou revisité.
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: