Lu et approuvé...
Le Patrimoine monumental de la Belgique. Wallonie, tome 9/1 : Arrondissement de Philippeville (A-F)
Broché / 320 pages / édition de 1982
langue(s):français
éditeur:Mardaga
numéro:9/1
ISBN:2802100408
EAN:9782802100409
dimensions:220 (h) x 158 (l) x 27 (ép) mm
poids:733 grammes
L'arrondissement administratif de Philippeville, situé dans l'Entre-Sambre-et-Meuse, ne constitue pas une zone géographique homogène. Le nord appartient au Condroz occidental, hormis l'extrémité nord-ouest qui se rattache à la Thudinie; la Fagne occupe le centre, séparée par la bande à calcaire du massif ardennais qui culmine au sud. Dans le Condroz, les villages de calcaire forment des ensembles groupés d'où émergent souvent l'église et les volumes importants d'une grosse ferme, au milieu des maisons et fermes plus modestes. L'extrémité nord-ouest appartient au riche plateau de la Thudinie, où se dispersent de grosses exploitations agricoles, plus nombreuses ici qu'ailleurs. Les villages présentent un aspect plus hennuyer car la brique, souvent chaulée, se mêle au calcaire et la tuile à l'ardoise.

Au sud du Condroz, s'étend la dépression de la Fagne, terre pauvre qui n'a pas été propice au développement de l'habitat. Plus riche, la bande à calcaire a accueilli de nombreux villages, fixés sur une crête ou sur un versant, qui forment une suite de très beaux ensembles encore agricoles. Fermes en long ou modestes maisons d'artisans et d'ouvriers constituent ici l'essentiel du patrimoine architectural.

Au-delà de Couvin et de la vallée du Viroin commencent les forêts du haut plateau ardennais, où l'habitat dispersé s'égrène le long des axes villageois. La maison et la ferme en long utilisent le grès et surtout le colombage et torchis protégés de planches horizontales ou «bauché», caractéristiques de la région de Cul-des-Sarts.

L'arrondissement ne compte aucune grande ville, mais plutôt de gros bourgs bien provinciaux, surtout vivants par leurs marchés et commerces et par leurs écoles. Couvin au sud, Walcourt et Florennes au nord, se souviennent de leur origine médiévale. Villes neuves créées de toutes pièces au milieu du XVIe s., Mariembourg et Philippeville quant à elles, présentent une tout autre physionomie, héritière de leur plan régulier.

Cet inventaire accuse bien l'importance de l'architecture rurale. Il est vrai que la pauvreté, jusqu'il y a peu, des moyens de communication et l'absence de grands centres urbains ont maintenu la dominante agricole du pays, malgré l'activité industrielle, principalement métallurgique, très présente sous l'Ancien Régime et jusqu'au milieu du siècle dernier. Qualité des villages et intégrité de la nature restent deux traits marquants de cette région. Puissent-ils être perçus, et par là même préservés, par tous ceux qui ont ce pays à cœur et en sont responsables.
rechercher des articles similaires par catégorie:
rechercher des articles similaires par thème:
DISPONIBLE
18,95 EUR
état:comme neuf
référence:1008411
Tous les prix incluent la TVA
Estimez vos frais de port
- ou -

commandez-le sur

à partir de EUR 68,99