Lu et approuvé...
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Les gens de Quevaucamps : Leurs sobriquets depuis 1791
Broché / 144 pages / édition de 1996
langue(s) : français
éditeur : ASP Beloeil
collection : Folklore
numéro : 1
dimensions : 296 (h) x 210 (l) x 11 (ép) mm
poids : 530 grammes
DISPONIBLE
très bon état
17,95 EUR
référence : 1014685
Tous les prix incluent la TVA
En 1977, Bernard DUHANT publiait un ouvrage attachant consacré aux sobriquets des gens de Quevaucamps0). Près de vingt ans plus tard, il présente une seconde édition très enrichie de ce volume.

L’auteur est bien connu de tous ceux qui s’intéressent à la région située au sud de l’arrondissement d’Ath, à la frontière de la châtellenie d’Ath et de la prévôté de Mons. C’est l’animateur de l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine de Beloeil (A.S.P.B.), fondée en 1979. Cette association a pour but l’étude et la mise en valeur du passé historique et archéologique des dix localités de l’entité constituée en 1977 suite à la fusion des communes (2).

Entouré d’une équipe dynamique, Bernard va publier une revue trimestrielle {Coup d’oeil sur Beloeil) qui apportera, au fil de ses numéros, des informations souvent inédites sur toutes les communes de l’entité. L’archéologie voisine avec la généalogie, les biographies, l’histoire et l’archéologie industrielle.

A côté, des contributions thématiques ou monographiques, parfois réalisées à l’occasion d’expositions, viennent enrichir la connaissance de l’histoire locale. Les expositions ont été nombreuses sur des sujets variés: les bourgmestres depuis 1830, les jeux populaires et les jouets d’autrefois, les géants, les première et deuxième guerres mondiales, l’école primaire, l’archéologie, ... En même temps, l’association ouvrait deux musées consacrés à des thèmes importants de l’histoire locale: la pierre et le marbre à Basècles (inauguré le 27 novembre 1981), la bonneterie et le négoce de la toile à Quevaucamps (inauguré le 1er octobre 1988).

C’est dire que depuis quinze ans, l’A.S.B.L. occupe une place importante dans la vie culturelle de la région. Bernard a été l’initiateur de toutes ces réalisations.

Entre-temps, il a poursuivi ses recherches et enrichi sa documentation. Il peut nous montrer aujourd’hui une nouvelle édition de son travail sur les sobriquets. Ce sera le premier numéro d’une nouvelle série de publications de l’A.S.P. Beloeil consacrée au folklore.

L’originalité de l’étude qui nous est proposée aujourd’hui tient dans le fait que l’auteur a eu largement recours aux sources écrites. L’enquête sur les surnoms repose habituellement sur des témoignages oraux (3). Ceux-ci ont été exploités mais ils sont enrichis et précédés par des relevés dans des textes originaux depuis le XVIIIe siècle. Tous les documents sont sollicités: liste des indigents, listes électorales, actes notariés, livres de comptes, journal personnel de l’ancien instituteur, jugements de la justice de paix locale, ... et même la matrice cadastrale de Popp. Tous les relevés sont rigoureusement datés et classés dans l’ordre chronologique. L’auteur a aussi noté la place des sobriquets dans les expressions idiomatiques locales et la toponymie.
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: