Lu et approuvé...
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Topo-guide du sentier de grande randonnée Ardenne - Eifel. Tronçon de la Semois
par Collectif
« Martelande - Bouillon - Montcornet »
Broché / 126 pages / édition de 2001
langue(s) : français
éditeur : SGR asbl
collection : Topo-Guide
numéro : GR AE
dimensions : 210 (h) x 136 (l) x 6 (ép) mm
poids : 195 grammes
DISPONIBLE
très bon état
8,95 EUR
référence : 1014410
Tous les prix incluent la TVA
La Semois, sans conteste une des rivières ardennaises les plus marquantes, tant par son importance que par sa beauté ! Avant d’y arriver, le randonneur, partant de la vallée de la Sûre à Martelange, traversera d’imposantes forêts, dont celle, célèbre, d’Anlier.

Après l’univers ombragé mais grandiose des domaines forestiers, le randonneur débouche subitement dans la Lorraine belge. On quitte aussi l’Ardenne et son socle de roches de l’ère primaire pour entrer dans les espaces beaucoup plus ouverts et dégagés du bassin géologique de Paris. Culturellement, nous sortons des zones à dialecte wallon pour entrer dans le pays du gaumais.

Puis, l’itinéraire hésite entre Gaume et Ardenne, entre les charmes méridionaux de Florenville ou Chassepierre et ceux des rudes contrées ardennaises. Son choix sera la Semois aux fins d’apprécier les vagabondages de ses méandres. Une petite incartade nous permettra cependant de découvrir les charmes d’Orval. Pour le calme monacal ou l’ambre de quelque nectar houblonné...?

La Semois a dû creuser la dure roche ardennaise. D’où défilés, détours et contours sans nombre, d’où aussi pour le randonneur des grimpées de plus en plus sévères et aussi des points de vue de plus en plus majestueux. Après Florenville et quelques rares villages aux murs de schiste, le GR et la Semois arrivent à Bouillon, cœur d’une région qui peut être légitimement considérée comme le paradis du monde pédestre belge. Tout paradis se méritant, il ne faudra pas en vouloir au sentier s’il oblige à des efforts et même quelques frissons (« promenade des Echelles »).

Frahan, Aile et Membre sont traversées, la France se fait proche. Pour y entrer, la Semois transformera son nom, coquetterie qui ne change rien aux plaisirs des randonneurs. Mais bientôt, alors que les légendaires fils Aymon doivent rôder entre crêtes et vallées, le GR abandonne la Semoy. C’est la Meuse qu’il traverse. Montcornet-en-Ardenne n’est plus loin, la fin de cet itinéraire non plus.

D’autres destinations se proposent. Bruxelles, Paris, l’Atlantique...! Mais c’est une autre histoire.
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: