Lu et approuvé...
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Rénastène (Reinhardstein)
Broché / 96 pages / édition de 1976
langue(s) : français
dimensions : 240 (h) x 158 (l) x 12 (ép) mm
poids : 314 grammes
Cet ouvrage n'est
pas disponible
actuellement sur
Bibliomania
Lorsque, en 1921, l'abbé Jos. Bastin présentait à la « Société Royale des Monuments et des Sites » un plaidoyer en faveur du classement des ruines de Reinhardstein ('), il était sans aucun doute à cent lieues d'imaginer qu'un demi-siècle plus tard le château serait partiellement reconstruit. Or, en cinquante ans, l'œuvre destructrice de la nature complétant celle de l'homme avait rendu cette tâche encore plus difficile et la réussite d'une telle entreprise d'autant plus illusoire.

Et pourtant, Rénastène connaît actuellement sa troisième existance ; château féodal puis ruine romantique et maintenant musée, le château abrite des collections d'objets d'art et est régulièrement accessible aux visiteurs.

Les ruines, quoique attirantes par leur mystère et leur romantisme, étaient forcément loin de connaître l'afflux de curieux que voit défiler le « burg » réédifié certains dimanches de saison.

Au milieu du siècle dernier, le philosophe liégeois Adolphe Borgnet, tenté par la réputation des ruines et mal renseigné sur la durée du trajet à partir de Malmedy, dut, à grands regrets, rebrousser chemin à la nuit tombante sans avoir pu atteindre le but de sa randonnée (2).

Plus tard, les guides touristiques parlèrent de Rénastène comme d'une des principales curiosités de la région malmédienne, on alla même jusqu'à qualifier l'endroit de « perle du romantisme » (3). Le nombre des promeneurs intéressés dut augmenter assez rapidement puisqu'au début de ce siècle on jugea rentable d'y installer un restaurant.

De l'histoire proprement dite du château on n'avait pas dit grand-chose avant que feu notre président d'honneur l'Abbé François Toussaint, originaire d'Ovifat, ne publie en 1952 et 1953 le résultat de ses recherches dans le « Journal de Malmedy » sous la forme d'une sorte de feuilleton dont malheureusement les coupures conservées sont relativement rares.

Nous croyons combler une lacune en présentant au sein de notre revue le texte intégral de cette étude intitulée « Rénastène » (4). Cependant nulle œuvre n'est parfaite et depuis 1952 certaines mises au point [...]
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: