Lu et approuvé...
Le Grand Hospice et le quartier du Béguinage à Bruxelles
Relié / 420 pages / édition de 1983
langue(s):français
dimensions:222 (h) x 160 (l) x 31 (ép) mm
poids:924 grammes
Dans la présentation du premier volume de cette collection, nous disions la formule de ce genre d'ouvrage conçue de manière suffisamment souple pour pouvoir s'appliquer à tout sujet susceptible d'être appréhendé monographique-ment. Le choix, porté cette fois sur le Grand Hospice de l'Infirmerie — aujourd'hui dénommé Hospice Pachéco — et son quartier, apporte une preuve de la variété des sujets possibles, tout en démontrant que notre collection n'est pas vouée à la défense et à l'illustration du seul patrimoine des églises. Nous ne nous éloignons toutefois pas totalement du sujet qui constituait notre premier titre — l'église Saint-Jean-Baptiste au Béguinage —; le présent ouvrage en est même le complément immédiat, puisque l'aire urbaine couverte par le Grand Hospice et son quartier s'étend en réalité sur le territoire de l'ancien Béguinage, dont l'église baroque est le seul — mais combien somptueux — souvenir monumental encore en place aujourd'hui, formant un étonnant contraste avec les lignes épurées des nouvelles constructions qui l'ont entourées par la suite.

A la différence du premier volume, nous envisageons donc ici le domaine du patrimoine civil, en l'occurence celui constitué par un remarquable édifice néo-classique, conçu et construit entre 1823 et 1827 en même temps que son environnement urbanistique par H.L.F. Partoes, architecte en titre de l'Administration des Hospices.

Nous aurions pu nous limiter à ne réserver à l'architecte qu'une notice biographique succincte et nous borner à n'étudier du Grand Hospice que les étapes de la genèse et de la construction. L'intérêt de cet édifice — qui apparaît comme un témoin très significatif des mentalités régnant dans nos régions à la veille de l'indépendance nationale — et ses qualités architecturales eussent justifiés à eux seuls une approche ainsi circonscrite. La richesse des sources nous a toutefois poussés à étendre encore nos investigations, non seulement au quartier entourant l'Hospice, mais aussi à l'ensemble de la carrière de Partoes qui se trouve dès lors retracée de la manière la plus exhaustive. Du même coup, c'est aussi tout un volet de l'histoire de l'architecture et de l'urbanisme à Bruxelles qui bénéficie d'un éclairage meilleur. L'ouvrage que voici trouve ainsi sa place parmi les diverses publications et expositions qui furent consacrées à cette matière ces dernières années et qui rencontrèrent un large succès.

Ce dernier phénomène est assurément encourageant, car il révèle l'intérêt du public pour la ville et son passé, intérêt sans lequel il n'y aurait guère d'espoir de voir notre héritage architectural et urbain désormais moins malmené qu'il ne l'a été. Sans doute conviendra-t-on que la conjonction de la crise économique et de la pression d'une opinion publique moins inculte et indifférente qu'on voudrait qu'elle soit, aura eu pour effet d'empêcher la poursuite des destructions aveugles de quartiers et de monuments, qui sont autant d'intolérables opérations d'ablation progressive de notre mémoire collective.

Ceci nous conduit à rappeler que notre démarche présente un aspect bien spécifique : menée sous l'angle de l'histoire de l'art et privilégiant monographiquement un ensemble cohérent, elle a pour objet une meilleure [...]
d'autres ouvrages de Denis Coekelberghs:
rechercher des articles similaires par catégorie:
rechercher des articles similaires par thème:
DISPONIBLE
21,95 EUR
état:très bon (jaquette légèrement usée)
référence:1010650
Tous les prix incluent la TVA
Estimez vos frais de port