Lu et approuvé...
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Le sport dans l'art belge de l'époque romaine à nos jours
Relié / 288 pages / édition de 1982
langue(s) : français
dimensions : 310 (h) x 262 (l) x 36 (ép) mm
poids : 2370 grammes
DISPONIBLE
très bon état
17,95 EUR
référence : 1008328
très bon état
sans jaquette
14,95 EUR
référence : 1014433
Tous les prix incluent la TVA
Rénovateur de l'olympisme antique, Pierre de Coubertin estimait, au cours d'une conférence en S or bon ne en 1906, qu' "il était temps, désormais, de songer à rétablir le contact d'antan entre les sports et les arts".

Dans cet esprit, il fit inscrire au programme des Jeux de Londres, en 1908, cinq concours artistiques, le "pentathlon des muses", comprenant l'architecture, la sculpture, la musique, la peinture et la littérature, qui couronnaient les écrivains et les artistes inspirés par les sports.

Cette tradition se maintint et aux Jeux de 1920, qui eurent lieu dans la ville martyre d'Anvers, selon le voeu même de Coubertin, onze^ médailles artistiques furent décernées dont six à des artistes belges.

En Belgique, c'est Victor Boin, athlète et journaliste sportif, président du Comité Olympique Belge de 1955 à 1965, qui fut le premier, croyons-nous, à attirer l'attention des artistes sur le caractère éminemment esthétique des gestes sportifs. Plus récemment, Pierre Frayssinet plaçait même "Le sport parmi les Beaux-Arts" (1968).

Le sport n'a pourtant pas toujours occupé dans l'art la place qui lui revenait. Si l'artiste grec l'a magnifié (ne pensons qu'à l'admirable Aurige de Delphes ou aux multiples représentations d'athlètes dans la céramique), il faut bien convenir que la civilisation occidentale, à mesure que se creusait le fossé entre le corps et l'esprit, a progressivement perdu le sens du lien privilégié qui unit l'art au sport. Il est curieux de constater par exemple que le sport n'a guère inspiré les tout grands maîtres des X/Xe et XXe siècles. On a pu parler, à ce propos, de "relation manquée" entre le sport et l'art.

Ces dernières années ont vu naître, en Belgique, plusieurs initiatives tendant à renouer ce lien. En 1980, l'Instituut voor Lichamelijke Opleiding de la Katholieke Universiteit Leuven présentait à Louvain une exposition consacrée au sport dans l'art contemporain en Flandre.

La même année, l'ASBL Sporta instituait, avec le soutien du ministère de la Culture néerlandaise, un prix national de peinture et de gravure sur le thème "sport". Les artistes furent nombreux à répondre à l'appel de S porta puisque quelque 150 œuvres furent retenues.

Il nous a semblé qu'un volume de synthèse sur les rapports entre l'art et le sport en Belgique s'imposait. Une histoire du sport belge restait d'ailleurs elle-même à écrire.
d'autres ouvrages de Francine Noël
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: