Lu et approuvé...
Bienvenue chez Bibliomania, le spécialiste en ligne du livre de seconde main
FR  •  NL
Panier
0
Toone et les marionnettes de Bruxelles
Cartonné / 158 pages / édition de 1984
langue(s) : français
éditeur : Paul Legrain
dimensions : 306 (h) x 240 (l) x 17 (ép) mm
poids : 1090 grammes
Cet ouvrage n'est
pas disponible
actuellement sur
Bibliomania
Trekt het ni op, ons oode wei!!!

Si vous ne levez pas le drap de lit, il faut nous rendre l'argent!!!

«Arrêtez de crier et de jacasser et de jeter vers la scène vos trognons de pommes et vos caricoles, le rideau va bientôt se lever». Mais avant, vous savez, José! Enfin GEAL... Celui que l'on appelle TOONE VII et qui va bientôt apparaître, ici, à l'œil de bœuf, avec sa casquette à carreaux et qui va vous commenter le spectacle avec sa voix de «caméléon vocal», savoureuse comme un sucre dans la gueuze, eh bien, il m'a demandé de vous dire combien les TOONE et bien sûr le Petit Wallon, enfin WOLTJE, étaient connus et aimés de par le Monde et ceci, bien au-delà du quartier des Marolles, de la Grand-Place et du Royaume de Belgique. Même que le Petit Wallon, haut comme sept pommes, il cause quelquefois l'espagnol, oui! car les soldats du Duc d'Albe, ils sont venus une fois par ici, savez-vous.»

Du temps de TOONE L'Ancien: Antoine GENTY, les spectateurs qui assistaient aux représentations de la rue Haute et de l'impasse des Liserons, étaient des gens du quartier, du quartier des Marolles, bien sûr, et il faut attendre bien des années, jusqu'en 1951, pour que TOONE VI parte en tournée en Angleterre afin d'y jouer Le Bossu. Quelques années plus tard, Pierre WELLEMAN reçoit en 1962, en son Théâtre, Place de la Chapelle, son illustre collègue, Serguei OBRAZTSOV, marionnettiste soviétique, qui a pignon sur rue à Moscou et qui est en train de triompher au Palais des Beaux-Arts à Bruxelles.

Mais, il faut attendre l'avènement de TOONE VII: GEAL, pour que le Petit Wallon ait des amis partout dans le monde. En effet, de Tokyo à Paris, le Théâtre TOONE fait aimer la Belgique et l'accent de ses gens.

C'est l'Exposition Universelle de 1958 à Bruxelles qui donne à José GEAL le goût du contact avec l'Etranger. En 1960, il est chez Margareta NICULESCU au Festival International de Bucarest, en 1962, il est élu membre du Présidium de l'Union Internationale de la Marionnette (UNIMA) à Varsovie. Sur cette lancée, il fonde, en 1963, le Centre Belge de l'UNIMA, puis il rencontre les marionnettistes tchécoslovaques du Théâtre DRAK, ils comparent leurs marionnettes et y trouvent des ressemblances. José GEAL présente WOLTJE, en juin 1971, aux Halles de Paris, puis à Florence, ensuite c'est le Portugal, les Pays-Bas, la Suisse, Stockholm etc. En 1972, TOONE VII est à New York au Congrès de l'Association Internationale du «Théâtre Pour La Jeunesse» dont il est l'un des fondateurs avec Léon CHANCEREL, Rose-Marie MOUDOUES et Michael PUGH.

Le grand carrefour de Villeneuve au Festival d'Avignon voit également le Théâtre TOONE. C'est ensuite l'Opéra de Paris, en 1979, avec la légende brabançonne: Geneviève de Brabant qui a su inspirer le compositeur Erik SATIE. En cette même année, TOONE VII participe au Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes de Charleville-Mézières, avec Carmen. Cela donne l'occasion aux Festivaliers de boire la gueuze à pleins verres comme Impasse Schuddeveld.
rechercher des articles similaires par catégorie
rechercher des articles similaires par thème: